2862

Riposte Laïque

Par Bernard Bayle le 11/04/2012

Si j’en crois les sondages, les jeux sont faits, nous allons avoir un deuxième tour Sarkozy-Hollande, et Hollande va gagner. Pourtant, je ne crois absolument pas que le candidat socialiste, qui propose le droit de vote des étrangers, pourra être élu, en France, avec un tel programme, à mon avis, c’est rédhibitoire. J’ajouterai que la chance de Sarkozy est d’avoir une gauche Hollande-Mélenchon-Joly qui, par sa « préférence immigrée », ne peut que se couper du vrai peuple. Et j’avoue que je ne vois pas les raisons pour lesquelles Marine Le Pen ferait un score de 15 %, comme les sondeurs l’affirment. Cela me parait tout simplement impossible, et en total décalage avec ce que j’entends autour de moi. A mon avis, cela sent la grosse manipulation, pour amener les électeurs qui ne veulent pas de la gauche à choisir le vote utile Sarkozy dès le premier tour.

Je vois dix raisons qui, en toutes logiques, devraient amener la candidate du Front national, pour laquelle je vais voter, au deuxième tour.

- La situation de notre pays est bien plus grave qu’en 2002, où Jean-Marie Le Pen, avec 18 % était arrivé au deuxième tour. L’insécurité a progressé, l’immigration a  explosé, le chômage de masse a augmenté, l’islam (contre lequel elle n’insiste pas assez) est de plus en plus visible, l’UMP et le PS continuent à avoir des affaires sur le dos, et l’Union européenne est au bord de l’explosion. Tous ces faits donnent raison aux dires de la présidente du FN.

- Marine Le Pen présente une toute autre image que son père, et facilite le vote en sa faveur d’électeurs que la personnalité du fondateur du FN rebutait, et ses nombreuses provocations faisaient fuir.

- François Hollande (que je vois passer à la trappe au premier tour) est très loin de susciter l’enthousiasme de Ségolène Royal en 2007, et n’a absolument pas l’envergure de Jospin, qui avait perdu pourtant dès le premier tour, en 2002. D’autre part, Mélenchon va lui faire très mal, et a juré sa perte.

- Les Français sentent, dans la hargne des journalistes, et les agressions de Mélenchon et des siens, que Marine Le Pen est vraiment l’adversaire du système. Ils ne supportent pas la différence de traitements entre elle et ses adversaires, et remarquent que celle-ci ne se départit jamais de son sourire et de répliques judicieuses, depuis des mois. D’autre part, les électeurs ont découvert, sur les plateaux de télévision, des Gilbert Collard, Louis Aliot, Florian Philippot, Marie-Christine Arnautu, qui ont tous, à chaque fois, fait bonne impression. Cela paiera forcément.

- Sur des sujets quotidiens cruciaux (islam, immigration, halal, insécurité) elle tranche, par ses prises de position claires, avec tous ses adversaires, Dupont-Aignan compris, et est la seule qui traduit vraiment les inquiétudes de nos compatriotes. Le thème de la préférence nationale a fortement marqué les esprits.

- Les Français ont montré qu’ils ne voulaient pas d’un deuxième tour entre l’UMP et le PS en 2002, en 2007, Bayrou est passé près de la surprise, et en 2012, aucun des deux candidats du système n’enthousiasme les foules. Sarkozy a trahi les espoirs suscités en 2007, et raconte tout et son contraire, prenant les Français pour des imbéciles. Quant à Hollande, les vrais socialistes en ont honte.

- En 2005, les Français ont voté non à l’Union européenne, à 55 %, imposant un camouflet aux deux principales formations, qui ont pourtant contourné leur vote en 2008. Depuis, l’ampleur de la crise, qui va atteindre, après la Grèce, l’Italie, l’Espagne, le Portugal et la France, montre les dégâts du dogme européïste, et la faillite inévitable de l’euro.

- Dans tous les pays européens, comme aux Pays-Bas, Autriche, Suisse, Allemagne, Suède, ce qu’on appelle les droites populistes, qui alertent sur l’islamisation de leur pays, font des progressions spectaculaires. La polémique sur le halal et l’affaire Merah ont montré la solidarité du système, contre la seule Marine Le Pen. Pourquoi y aurait-il donc une exception en France, seul pays à avoir fait voter une loi contre la burqa et les signes religieux à l’école, sur cette question ?

- Les Français ont bien souvent ridiculisé les sondeurs, ainsi en 2002, à quatre jours du premier tour, ces derniers voyaient-ils Jospin en tête du premier tour. On a vu le résultat.

Alors, si vous êtes vraiment convaincu que les solutions de Marine Le Pen sont les seules qui peuvent sortir la France de la catastrophe, ne tombez pas dans le piège des sondeurs, et surtout ne votez pas Sarkozy dès le premier tour, le système n’attend que cela !