Rib_ry_mai_2012

NPI

Communiqué d’Eric Domard, membre du Bureau politique du Front National du 31/05/2012

Au terme d’une négociation avec les représentants des joueurs, La Fédération française de football a décidé de verser une prime de 320.000 euros à chacun des sélectionnés si l’équipe de France remporte le championnat d’Europe des nations le 1er juillet prochain.

Les joueurs repartiront avec un chèque de 100.000 euros s’ils atteignent les quarts de finale.

Un accord pour le moins choquant au moment où le chômage enregistre une nouvelle hausse, condamnant un nombre toujours plus important de Français à la précarité.

Les classes moyennes et populaires auxquelles on demande toujours plus d’efforts et de sacrifices étaient en droit d’attendre un peu plus de décence de la Fédération française de football et de joueurs professionnels déjà surpayés dans leurs clubs.

Alors que le football est gangrené par les dérives du « sport business », il est pour le moins condamnable que les dirigeants des instances du football et les joueurs oublient qu’être sélectionné en équipe de France est avant tout une question d’honneur et de fierté avant d’être une affaire d’argent.

Tout comme il est pour le moins surprenant que le gouvernement socialiste qui n’a de cesse de parler d’éthique, ne juge pas utile d’enjoindre la Fédération française de football à faire preuve de plus de rigueur et d’exemplarité en demandant aux joueurs de s’engager à reverser l’intégralité de ces primes au football amateur.