Affiche_Oui_la_France_Jeanne_d_Arc

Libération

Le collectif dirigé par le FN et l'ouvrant aux alliés non-adhérents a changé de statut mercredi.

Le Rassemblement Bleu Marine (RBM), lancé lors des législatives pour ouvrir le FN à des alliés, s’est constitué mercredi sous forme d’association, avec Marine Le Pen pour présidente et Gilbert Collard comme secrétaire général, a-t-on appris de sources frontistes.

L’objet de l’association est de «rassembler l’ensemble des patriotes attachés à la souveraineté du peuple français et au respect des valeurs de la République française», selon ces mêmes sources.

L’objectif, tout comme lors des législatives, est d’agréger à Marine Le Pen des formations ou des personnalités qui ne souhaitent pas adhérer au Front national, à l’instar de Gilbert Collard, un de deux seuls députés élus en juin sous les couleurs du FN. Le trésorier de l’association sera Bertrand Dutheil de la Rochère, transfuge du MRC de Jean-Pierre Chevènement.

Bertrand Dutheil de la Rochère a indiqué à l’AFP qu’il n’excluait pas de lancer son propre mouvement, qui pourrait s’appeler Patrie et Citoyenneté, et qui rejoindrait le RBM. Ce devrait être aussi le cas du Siel, un petit parti souverainiste fondé par l’ancien député européen Paul-Marie Coûteaux.

Des interrogations pesaient sur la forme de structure que prendrait le RBM, association ou parti politique. «Une association, ça peut poser problème quand on rentre dans une période électorale, parce que ce type de structure ne peut pas faire de dons ou accorder des avantages à un parti politique», avait récemment expliqué une source au FN.

(AFP)

liberation.fr le 26/09/2012