Fouad Belkacem Sharia4Belgium

RTBF

Le 14/05/2013

La justice belge prend l'affaire très au sérieux, indiquent mardi les journaux Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. "Si les musulmans sont poursuivis, alors il y aura la révolution, et seul Allah sait quelles en seront les conséquences pour la Belgique", déclare un des leaders du mouvement,  Anjem Choudary dans un court message vidéo posté sur YouTube.

 

"Celui qui force les musulmans à se taire aura des problèmes. Toute une génération arrivera qui fera plus que seulement parler, car sa voix n'est pas entendue. Ne provoquez pas les musulmans!". Abu Abdullah Al-Britani termine l'exposé par une menace à l'encontre de la Belgique: "Nous venons vous détruire".

 

Ces films sont inquiétants, selon Peter Velle, expert en extrémisme musulman. "Anjem Choudary est ainsi tenu à l'oeil par les services de sécurité britanniques. C'est un fondamentaliste qui a des liens avec des terroristes condamnés. Il était également le mentor des auteurs des attentats suicides commis à Londres le 7 juillet 2005."

 

Des sources au sein de la Justice confirment que ces films sont pris au sérieux. Pas tant pour leur contenu que pour les messagers. "Ils l'avaient déjà fait en 2005. Ils n'organisent jamais eux-mêmes un attentat, mais espèrent que quelqu'un entendra et suivra leur message."

 

Ce n'est pas la première fois que des musulmans extrémistes menacent la Belgique parce que la justice belge a arrêté Fouad Belkacem.

Le ministère de l'Intérieur demande une analyse des vidéos

 

Le centre de crise du ministère de l'Intérieur a demandé à l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) d'analyser les nouveaux messages vidéos postés par Sharia4UK, indique mardi Peter Mertens, porte-parole du centre de crise.

 

"Lorsque nous recevons ce type de message, nous demandons une analyse de l'Ocam", explique Peter Mertens. "Le centre de crise n'a pas assez de savoir-faire et d'expertise pour en faire une évaluation. C'est seulement lorsque nous recevons un rapport d'analyse de l'Ocam que nous pouvons décider de maintenir ou d'éventuellement renforcer les mesures de sécurité actuelles. Nous contactons ensuite les services de police afin de les informer des mesures."

 

L'Ocam a également pour tâche de prendre contact avec son homologue au Royaume-Uni, les vidéos ayant été postées par Sharia4UK.

 

L'Ocam a, "via son réseau, des contacts avec les services de sécurité dans d'autres pays et c'est à lui de se renseigner sur les personnes et le mouvement qui ont posté ces vidéos et le niveau de menace qu'elles représentent."

 

Le député Denis Ducarme (MR) a appelé le gouvernement belge à prendre contact avec le gouvernement britannique pour requérir des dispositions à l'égard des islamistes extrémistes de Sharia4UK.

"Il faut s'assurer que la Grande-Bretagne et sa justice prennent ces menaces au sérieux et prennent les mesures ad hoc", a commenté M. Ducarme, évoquant les mécanismes de collaborations européens en matière de police et de justice. Le député se dit satisfait d'avoir entendu la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet assurer que l'affaire était prise en charge "avec toute la vigilance et le suivi nécessaires par les services de sécurité et de renseignement". Elle s'était refusée à tout autre détail "pour des questions de confidentialité compréhensibles"

Avec Belga