Pôle emploi 5

En décembre 8.100 personnes supplémentaires sont venues gonfler les rangs de Pôle emploi. Le chômage a ainsi augmenté de 5,7% sur l’ensemble de l’année écoulée, portant le nombre de demandeurs à près de 3,5 millions.

Le mois de décembre n’aura pas échappé à la règle. Le chômage a de nouveau augmenté en France, de 0,2% en ce qui concerne la catégorie A (les chômeurs n’ayant exercé aucune activité). Au total, 3.496.400 personnes sont concernées, soit une hausse de 5,7% sur un an, accompagnée d’un record historique.

Pire: si l’on prend en compte les catégories B et C (activité réduite), le chiffre vertigineux de 5.218.200 personnes à la recherche d’un emploi est atteint, soit une hausse de 6,4% sur un an. 

Les plus touchés restent les seniors, puisque le nombre de chômeurs de 50 ans et plus a augmenté de 10,4% sur l'ensemble des catégories. Autre donnée inquiétante: le chômage de longue durée (depuis un an ou plus) a progressé de 9,7% en 2014.

Seul motif d'espoir: la légère baisse (-0,2%) du nombre de demandeurs d'emplois âgés de moins de 25 ans au mois de décembre. Même si sur l'année, cette catégorie a également subi une hausse de 1,7%.

Le gouvernement "ne faiblira pas"

"Le plein déploiement du pacte de responsabilité et de solidarité et une amélioration de l'environnement économique, dynamiseront l'emploi en 2015", déclare le ministre du Travail François Rebsamen dans un communiqué, en promettant que "l'effort du gouvernement ne faiblira pas".

Il ajoute que "le gouvernement a mobilisé la politique de l'emploi tout au long de 2014, en particulier en faveur de ceux qui sont les plus exposés au risque d'exclusion du marché du travail".

Près de 97.000 "emplois d'avenir" ont été prescrits pour des jeunes souvent peu qualifiés et près de 310.000 contrats aidés non marchands et 48.000 marchands ont bénéficié à des chômeurs de longue durée ou éloignés de l'emploi, poursuit le ministre du Travail.

Le 27/01/2015

BFM-TV