Briois 2

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Député français au Parlement européen, Maire d’Hénin-Beaumont du 29/01/2015

Ma nomination comme élu local de l’année par le jury de journalistes indépendants du Trombinoscope a provoqué une grave crise d’hystérie chez les Socialistes et leurs amis .

Claude Bartolone, qui s’était dès lundi soir distingué par un sectarisme indécent pour un président de l’Assemblée nationale, réitère ce matin sur BFM-TV dans le très abject : il prétend ne pas avoir voulu figuré aux côtés d’un élu Front National le jour des 70 ans de la libération d’Auschwitz ! Déplacé, répugnant et parfaitement opportuniste.

D’autres se sont vautrés dans l’indignation à géométrie variable, comme Vincent Léna qui encourage à se désabonner du Trombinoscope ou encore David Noël, cet ancien communiste adjoint à Gérard Dalongeville qui à Hénin-Beaumont insulte les journalistes d’alcooliques !

Les journalistes, si corporatistes et solidaires quand un élu frontiste les égratigne, seraient bien avisés de remettre à leur place les hypocrites qui défilaient pour la liberté de la presse il y a à peine 3 semaines.

La vérité, c’est que la gauche française a voulu créer une polémique parfaitement artificielle le jour où était annoncé que l’année 2014 avait été une année record pour le chômage, et ainsi ne pas avoir à reconnaître que l’état de grâce était bel et bien un lointain souvenir que la réalité a rattrapé ! Quoi qu’il en soit, la seule légitimité que je recherche, c’est celle des habitants de ma ville, pas celle des journalistes.

20 années d’opposition récompensées par une élection au premier tour, voilà qui vaut toutes les médailles du monde !

Front National