Police insigne VL

Un homme a été mis en examen mercredi à Paris pour "participation à une association de malfaiteurs et port d'armes en relation avec une entreprises terroriste", révèle vendredi RTL. Mais l'affaire, loin d'être le fruit d'une longue enquête, doit surtout à une découverte opportune.

C'est en effet par pur hasard que le pot aux roses a été découvert par les forces de l'ordre. Le week-end dernier, alors que les pompiers interviennent à Orléans pour éteindre un incendie qui s'est déclaré au domicile d'un particulier, ils font une découverte inattendue : un grand nombre d'armes et des drapeaux de l'Etat islamique. Les soldats du feu en alertent la police et, rapidement, la Direction générale de la sécurité intérieure place plusieurs personnes en garde à vue. Résultat, mercredi, l'un des suspects a été mis en examen.

De nombreuses arrestations en France et en Belgique

Depuis les attentats contre Charlie Hebdo et le supermarché casher de la Porte de Vincennes, les 7 et 9 janvier, les forces de l'ordre multiplient les interpellations. Dans la nuit du 15 au 16 janvier, 12 personnes ont été arrêtées pour des soupçons de soutien logistique aux frères Kouachi et à Amédy Coulibaly. Quatre ont depuis été mises en examen. Dans le même temps, la police belge a démantelé une cellule terroriste qui s'apprêtait à commettre des attentats. Et jeudi soir, un autre proche des frères Kouachi, Fritz-Joly Joachin, a à son tour été mis en examen.

Par Thomas Morel le 29/01/2015

Le JDD