1er mai 2014 podium 3

Les élections départementales qui se profilent fin mars pourraient permettre au Front National de conquérir entre un et trois conseils départementaux et ternir la vague UMP annoncée.   

Les élections départementales, dans sept semaines, devraient donner lieu à un nouveau séisme politique. Le Front National serait en mesure d'éliminer le PS et ainsi se maintenir dans un canton sur deux. Le parti de Marine Le Pen pourrait même conquérir entre un et trois conseils départementaux. Il envisage même des alliances locales avec l'UMP.

L'UMP vise la Corrèze

Son ascension va ternir la vague bleue annoncée. La droite devrait certes gagner une trentaine de départements, en sus des 40 qu'elle dirige déjà. Mais elle sera placée devant un dilemme dans de nombreux territoires : laisser le FN s'emparer de la présidence ou accepter un front républicain avec les socialistes.

L'UMP vise notamment le Lot-et-Garonne, le Territoire de Belfort et même, cerises sur le gâteau, la Corrèze de François Hollande et l'Essonne, le fief de l'ex-maire d'Évry, Manuel Valls. En cas de bérézina socialiste, ce sont 18 autres territoires de gauche qui pourraient aussi être conquis, en particulier dans l'ouest et le sud-est de la France.

Par Nicolas Prissette le 31/01/2015

Le JDD