Marine 2017 siège

Par Marine Le Pen le 18/04/2017

Mon projet économique est résolument tourné vers les entreprises, en particulier les TPE et les PME. Sous ma présidence, toutes les conditions seront réunies pour que les chefs d’entreprise puissent développer une activité avec succès et créer de la richesse sur notre sol ; pour qu’ils puissent recruter des collaborateurs qualifiés, faire grandir leur entreprise, puis, un jour, la transmettre en toute sérénité. Voilà pourquoi notre projet économique peut se résumer par « les TPE et les PME d’abord ». Il vise à leur accorder une priorité dans toutes les politiques publiques, parce qu’elles sont les murs porteurs de notre économie.

Vous, chefs d’entreprises de TPE-PME, êtes le réel moteur des créations d’emploi dans notre pays. C’est pour cela que je créerai un dispositif « premier emploi » qui exonère totalement de charges la première embauche d’un jeune de moins de 21 ans par une entreprise et ce pour un délai maximum de deux ans. Je fusionnerai également l’ensemble des dispositifs d’allègements de charges (CICE compris) pour rediriger les 50 milliards d’euros de baisses de charges prioritairement vers les TPE-PME.

J’allègerai aussi votre fiscalité en élargissant le taux réduit de 15% d’impôt sur les sociétés à tous les TPE et toutes les PME et en abaissant à 24% le taux normal pour les PME.

Afin d’instaurer un véritable patriotisme économique, je réserverai la commande publique aux entreprises françaises si l’écart de prix est raisonnable, et je faciliterai l’accès des TPE-PME aux marchés publics en leur accordant une priorité.

Pour faire face aux difficultés de financement et desserrer l’étau des banques, je m’engage à libérer leur accès au crédit grâce à des taux préférentiels sous la supervision de la Banque de France, et à diviser par deux les taux d’usure pour les emprunts et découverts. J’imposerai également à l’État et aux collectivités territoriales le respect des délais de paiement en appliquant des pénalités réellement impératives et automatiques.

La relation de confiance avec les chefs d’entreprise passe aussi par une amélioration de la protection sociale des indépendants, qui ne doivent plus subir les errements du RSI, véritable serial killer pour nos entrepreneurs. J’offrirai donc un bouclier social aux indépendants en leur donnant le choix, soit de s’affilier au régime général, soit de conserver la spécificité de leur régime après une refonte totale du RSI. Ce sera alors l’occasion de mettre en place le principe de l’auto-déclaration trimestrielle des revenus et d’accorder l’amnistie générale des arriérés des cotisations sociales des affiliés en contentieux avec le RSI.

Vous le voyez, mon projet vise un objectif simple : offrir aux entrepreneurs les conditions propices à leur développement et à l’épanouissement de leur génie.

Marine 2017