Bay affiche régionales 2015

Editorial de Nicolas Bay, SG du Front National du 14/07/2017
En ce 14 juillet, nous rendons hommage à notre armée et, en particulier, à tous nos militaires engagés dans des opérations extérieures au Sahel, en Irak et en Syrie.
 
Si nous voulons rendre à notre puissance militaire son rang, il est indispensable de sécuriser durablement son budget pour conserver un outil opérationnel capable de protéger nos compatriotesNotre armée n'a aujourd'hui plus les moyens humains et matériels de nous protéger, ni de se protéger elle-même.
 
Nos troupes sont, en effet, dramatiquement sous-équipées, au point de compromettre la sécurité de nos soldats sur les théâtres d’opération extérieure. D’année en année, les effectifs de nos unités combattantes n'ont cessé de régresser : entre 2009 et 2019, nos armées auront perdu près de 80 000 soldats. En dépit des promesses présidentielles de sanctuariser le budget de la Défense, la réduction de 850 millions d’euros du budget des armées envoie un signal de laxisme extrêmement dangereux.
 
C’est mettre la sécurité des Français en péril que de rogner ainsi sur un pilier majeur de la capacité de défense du pays face notamment à une menace islamiste plus forte que jamais.
 
Une armée forte est la condition d'une France libre et souveraine. Voilà pourquoi il est urgent de permettre à nos soldats de disposer de l’entraînement et des effectifs, des équipements et des armements nécessaires.
L'intérêt supérieur de la France l'exige.