Tunbul Australie

C'est lePremier ministre australien lui-même qui a pris la parole face aux médias. Malcolm Turnbul a indiqué, dimanche 30 juillet, que les autorités du pays ont déjoué un "complot terroriste" visant à"faire tomber" un avion"Je peux annoncer que la nuit dernière une importante opération de contre-terrorisme a eu lieu", a-t-il déclaré à des journalistes. 

Quatre hommes ont été arrêtés, samedi 29 juillet, dans au moins quatre quartiers différents de Sydney, dont le centre-ville. Ils sont soupçonnés d’être liés à un complot "d’inspiration islamique", a déclaré le commissaire Andrew Colvin, de la police fédérale australienne. Il a ajouté que des informations recueillies au cours des derniers jours avaient mis les forces de l’ordre sur la piste d’une possible "attaque terroriste utilisant un engin explosif improvisé", préparée par des personnes à Sydney

Des éléments "d'un grand intérêt pour la police" ont été recueillis lors des interpellations, mais pour autant, elle ne dispose pas pour l'instant de "beaucoup d'informations concernant cette attaque, le lieu, la date ou l'heure", a indiqué le commissaire. Qui conclut en précisant que l'enquête promet d'être "très longue".

Renforcement des mesures de sécurité

Les autorités n’ont pas précisé si l’attaque visait un vol national ou international. Mais le Sydney’s Daily Telegraph (en anglais) croit savoir que la cible était un vol intérieur.

Dans la foulée, les mesures de sécurité ont été renforcées dans les principaux aéroports du pays"La menace terroriste est bien réelle", a averti le Premier ministre, précisant que le projet d'attaque semblait plus relever d'un "complot élaboré" que de l'oeuvre d'un loup solitaire

L'Australie redoute de nouvelles attaques jihadistes sur son sol. Avant cette annonce, douze attaques avaient été déjouées et une soixantaine de personnes inculpées depuis que le niveau d’alerte a été relevé, en septembre 2014.

Le 30/07/2017

Franceinfo