Chalon-sur-Saône centre

Les faits se sont déroulés jeudi peu avant 20h00 dans une boutique Orange accueillie par l'enseigne Carrefour. L'homme, "aux antécédents psychiatriques assez sérieux" et "connu de la justice pour consommation de stupéfiants", a "exercé des menaces" qui restaient encore à être évaluées par les enquêteurs.

"Des témoins ont fait plus ou moins référence à une demande d'argent pour soutenir une cause terroriste, sans véritables menaces de violence à l'égard des personnes présentes", a indiqué une source proche de l'enquête.

Un échange avec le gérant de la boutique a alors débuté tandis que deux personnes sont allées trouver refuge dans une pièce annexe jusqu'à l'intervention des policiers, selon la source.

Ces derniers ont lâché un chien sur l'individu qui a été neutralisé par un tir de pistolet électrique, après avoir tenté de frapper l'animal.

En garde à vue pour "violences volontaires aggravés et port d'arme", il a laissé entendre qu'il avait voulu "provoquer une réaction policière dans un but suicidaire".   

Hospitalisé à cause d'une morsure du chien policier, le quadragénaire doit encore faire l'objet d'une évaluation psychiatrique.

Le 04/08/2017 avec AFP

France 3 Franche-Comté