Quebec independance menottes

Boulevard Voltaire

Par Patrice-Hans Perrier * le 07/08/2017

Curieusement, les mêmes oligarques qui ambitionnent de purger les citoyens du Québec de leur prétendu racisme systémique cultivent des relations troubles avec certains représentants des monarchies du Golfe… voire des organisations qui font la promotion d’un islamisme décomplexé. C’est un peu la même situation que l’on retrouve chez nos cousins français, dans un contexte où le Qatar et d’autres émirats ont déversé des milliards d’euros pour faire main basse sur le patrimoine immobilier de Paris.

En outre, le gouvernement canadien entretient des liens d’affaire fort juteux avec l’Arabie saoudite : pour preuve l’incroyable contrat de vente d’armes de dix milliards de dollars conclu, en 2014, entre le pays des Bisounours et le royaume des droits de l’homme ! Et, malgré les cris d’orfraie poussés par les hérauts de la bien-pensance, la saga des ventes d’armes à la dynastie saoudienne se poursuit dans la plus grande impunité.

Il semblerait que nos gouvernements n’éprouvent aucun scrupule à mener de juteuses transactions avec des États qui financent à coups de milliards le djihad international, tout en écrasant leurs propres peuples. On réalise que nos dirigeants mettent en œuvre une conception des droits de l’homme à géométrie variable : faire des affaires avec des régimes qui financent le terrorisme, c’est honorable.

Critiquer l’islamisme radical, c’est condamnable ! Il convient, donc, de réprimer vertement toute velléité citoyenne de s’opposer à cet impitoyable rouleau compresseur.

Chez nous, au Québec, notre Premier ministre, Philippe Couillard, ambitionne de mettre sur pied, dès septembre prochain, une consultation sur la discrimination systémique et le racisme qui semble être taillée sur mesure afin d’amputer le peuple de sa liberté d’expression. Tiens donc, en parlant d’amputation, il serait utile de rappeler que le Premier ministre du Québec a déjà offert ses services de conseiller spécial à Abdullah bin Abdulaziz Al-Rabiah, ministre de la Santé du royaume saoudien à partir de 2009. Al Rabiah a déjà été pointé du doigt par plusieurs médias pour avoir fermé les yeux face à certains hôpitaux qui punissaient les contrevenants en… leur sectionnant la moelle épinière. Tout cela n’est qu’une anecdote, n’est-ce pas ?

Philippe Couillard, qui a passé pas mal de temps en Arabie saoudite, semble avoir tissé des liens particuliers avec certaines mouvances islamistes. En effet, le principal intéressé protège le Centre culturel islamique de Québec (CCIQ) comme la prunelle de ses yeux et ne ménage rien pour fermer la gueule des citoyens qui s’aviseraient de questionner les visées expansionnistes de cet organisme qui fait dans le prosélytisme le plus débridé. Multipliant ses projets de construction de mosquées dans la région de la capitale nationale, le CCIQ entend mener un recours judiciaire contre la poignée de citoyens qui s’est opposée, tout dernièrement, à son projet d’implanter un cimetière exclusivement consacré aux mahométans.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, s’est lancé dans la bataille afin de soutenir les projets du CCIQ envers et contre tous. Ce même Labeaume se vante, du reste, de compter parmi ses amis l’inénarrable Alain Juppé

N’en rajoutez plus, la coupe est pleine.

Et la colère populaire pourrait bien déborder sous peu dans un contexte où le Québec semble être, pieds et poings liés, livré aux appétits sans limites de ses élites !

* L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.