Bertrand LR PNPDC

Communiqué de Philippe Eymery, président du groupe Front National Rassemblement Bleu Marine PNPDC au Conseil régional des Hauts-de-France du 11/08/2017

En avril 2017, Philippe Eymery, Adrien Nave et Rudy Vercucque, élus régionaux, membres du Conseil portuaire lançaient l’alerte : Bouygues, titulaire du chantier Calais Port 2015, était en passe de privilégier des entreprises étrangères sur le marché des passerelles. D’un côté, des passerelles fixes et plus sûres produites par un groupement d’entreprises locales de l’autre des passerelles flottantes mais moins coûteuses.

Déjà leur choix s’orientait vers des passerelles flottantes, disqualifiant de facto les entreprises françaises. Chez Bouygues et la Société des Ports du Détroit (SPD), le choix de réduire les coûts prime sur la sécurité et l’emploi local. Ce marché attribué au groupement d’entreprises régionales aurait assuré plus de 300 emplois sur une durée de 4 ans.

De source sûre, nous savons maintenant que le contrat pour les passerelles véhicules ira au groupe Suédois Mac Gregor qui externalise sa production en Pologne.

En avril, notre alerte avait été qualifiée par Nord littoral de « coup politique en pleine campagne des présidentielles ». En ce mois d’Août, si propice à commettre les manœuvres les plus inavouables, nous dénonçons cette décision et alertons l’Executif sur ce crime contre l’emploi local. Lemploi de nos compatriotes et la sécurité des usagers du futur port ne sont pas négociables.

Les élus du groupe Front national Rassemblement Bleu Marine agissent sans relâche, en période électorale ou non.

Nous rappelons au président du Conseil régional que l’action se situe ici, et pas dans l’entre-soi d’une propriété cossue de l’Ile de Beauté :

le groupe Front National Rassemblement Bleu Marine demande à M. Bertrand, président du Conseil régional, et Madame Bouchart, maire de Calais, d’utiliser tous les moyens nécessaires afin que Bouygues et la SPD reviennent sur leur décision. Les 270 millions d’euros d’argent public injectés dans ce chantier l’ont été sous condition impérative que ce chantier profite en priorité à l’économie régionale et l’emploi local.

FN PNPDC