Gendarmerie migrants

Les Français disent “stop”.

Face aux migrations massives à destination de l'Europe, et par extension, de l'Hexagone, une majorité de Français se disent “opposés” à la répartition des nouveaux arrivants sur le territoire, selon un sondage Ifop réalisé pour Atlantico et publié ce vendredi 11 août.

Un lien s'opère entre le contexte terroriste et la question migratoire

A la question “Êtes-vous favorable ou opposé à ce que les migrants qui arrivent par dizaines de milliers sur les côtes grecques et italiennes soient répartis dans les différents pays d'Europe et à ce que la France en accueille une partie”, 61% des sondés ont répondu être “opposés”, alors que 39% d'entre eux se sont dits “favorables”.

D'après Jérôme Fourquet, directeur du Département opinion publique à l'Ifop interrogé par Atlantico, la raison de cette statistique pourrait s'expliquer par le fait que “l'actualité autour de la question migratoire est très forte”. Il ajoute : “il y a un lien qui s'opère dans l'opinion publique entre le contexte terroriste et la question migratoire. Quand la menace sécuritaire augmente, la propension à l'accueil se rétracte d'autant.

Le 11/08/2017

Valeurs actuelles