Solférino PS

C'est la fin d'une époque.

Le bureau national du PS a décidé de proposer au Conseil national du parti la vente de son siège, rue de Solferino (VIIe). Le Conseil national - le "parlement" du parti - doit se réunir le 30 septembre pour entériner cette décision. La vente du siège de 3.000 m2, où le parti est installé depuis 1981, doit permettre au Parti socialiste d'assainir ses finances, lourdement obérées par la défaite subie par les socialistes en juin lors des élections législatives. Seuls 30 députés ont été élus, loin des 284 du groupe de la précédente législature.

Les subventions annuelles de l'Etat ont chuté pour le PS 

"Le PS a pris la décision de principe de mettre en vente son siège de Solférino. Le nombre de voix obtenu aux élections législatives réduit très fortement nos dotations. Le PS prend la décision de consacrer la part la plus importante possible de son budget, à son action politique. [...] Cette nouvelle époque qui s'ouvre peut aussi s'ouvrir dans un autre lieu. La refondation peut s'incarner dans un autre endroit", a expliqué mardi soir le trésorier du parti, Jean-François Débat. "Nous inclurons dans la convention de vente la possibilité de ne pas choisir l'offre la plus avantageuse économiquement, si l'acquéreur ne répondait pas aux valeurs, à l'éthique du PS.", a précisé Jean-François Débat

Les subventions annuelles de l'État ont chuté de 25 à 7 millions d'euros par an pour le PS après sa déroute aux législatives. Cela correspond à un manque à gagner d'une centaine de millions d'euros sur cinq ans.

Le 20/09/2017

JDD