Macron Sorbonne

Communiqué de presse du Front National du 26/09/2017

Lors d’un discours sur la refondation de l’Europe, Emmanuel Macron s’est montré sous son vrai visage, celui d’un européiste acharné et dogmatique.

Fidèle à cette doxa fédéraliste qui veut que la construction de l’Union européenne se fonde sur la destruction des nations, le président de la République a ravi tous ceux qui entendent dépouiller un peu plus la France de ses prérogatives et de sa liberté de décider souverainement de son avenir.

Défense européenne commune, qui n’est que l’illusion de la puissance et qui soumettra notre commandement et nos engagements à des intérêts qui ne sont pas les nôtres, mesures ineptes et inefficaces contre le terrorisme, dilapidation des derniers pans de notre souveraineté économique avec la nomination d’un ministre des finances de la zone euro, poursuite de la folle politique d’immigration massive et incontrôlée à travers la création d’un office européen de l’asile chargé d’accélérer les procédures et d’un programme européen de formation et d’intégration pour les migrants.

L’objectif est clair, le dessein précis : priver les nations de leur souveraineté pour les priver de leur puissance.

Ce discours s’inscrit en cela dans la droite ligne des politiques suivies par ses prédécesseurs de gauche comme de droite visant à accélérer l’inféodation de la France à une Union européenne technocratique, fédéraliste et résolument anti-démocratique.

A cette recherche effrénée de la dépendance qui condamne les peuples à l’asservissement, le Front National rappelle avec force que l’indépendance et la démocratie se confondent avec la souveraineté nationale et le droit inaliénable du peuple français à disposer de lui-même.

Front National