mardi 17 octobre 2017

Fiscalité en Moselle : le matraquage continue

Communiqué de presse de Dominique Bilde, Député européen, ​​Conseiller régional Front National, région Grand Est, Secrétaire départemental du Front National de Meurthe et Moselle du 17/10/2017 Voilà un record dont les propriétaires messins se seraient bien passés : la Moselle et Metz font à nouveau la course en tête de l’augmentation de taux fonciers, avec respectivement 10,47 % et 4,45%. Une hausse qui s’ajoute aux 91,7 % d’augmentation entérinés l’année dernière sur le taux de la taxe foncière perçue par Metz Métropole. Si la... [Lire la suite]
mardi 17 octobre 2017

L'alliance anti-Daesh annonce la prise «totale» de Raqqa

«Les opérations militaires ont pris fin», a précisé Talal Sellon, porte-parole des FDS. «Il y a actuellement des opérations de ratissage pour éliminer les cellules dormantes, si on en trouve, et pour déminer la ville», a-t-il ajouté. Lalibération de Raqqa sera ensuite annoncée officiellement via un communiqué. Revers de taille pour Daesh La chute de Raqqa constitue un revers de taille pour le groupe terroriste qui a vu son «califat» presque s'écrouler en Syrie et en Irak voisin à la suite de multiples offensives pour la déloger... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mardi 17 octobre 2017

Projets d'attaques de migrants, de mosquées... Dix individus interpellés en France

Dix personnes soupçonnées d'avoir projeté des attentats, contre deslieux de culte musulmans et desresponsables politiques, ont été interpellées dans la matinée du 17 octobre dans les Bouches-du-Rhône et en région parisienne, selon des informations rapportées par M6. Cette opération d'ampleur est le résultat d'une enquête de quatre mois menée par la lutte antiterrorisme, au cours de laquelle les enquêteurs ont remonté les liens présumés existant entre les différents suspects, tous présentés comme proches de la... [Lire la suite]
mardi 17 octobre 2017

Les offices HLM ont "beaucoup d'argent", selon Emmanuel Macron : "Si c'était vrai, ce serait merveilleux"

Lesoffices HLM disposeraient de "beaucoup d'argent", selon les propos d'Emmanuel Macron, dimanche 15 octobre lors de son interview télévisée. Invité de franceinfo, mardi 17 octobre, Christian Dupuy, maireLR deSuresneset président de Hauts-de-Seine Habitat, craint que le président de la République "n'ait eu des informations erronées de la part de Bercy". franceinfo : Les offices HLM ont "beaucoup d'argent", selon Emmanuel Macron. Est-ce vrai ? Christian Dupuy : Si c'était vrai, ce serait... [Lire la suite]
mardi 17 octobre 2017

Travailleurs détachés : durcissement ou assouplissement ?

Communiqué de presse de Dominique Martin, Député européen – Commission Emploi et Affaires Sociales., Groupe Europe des Nations et des Libertés du 17/10/2017 Depuis 1996, la Directive Travailleurs détachés permet le dumping social intra-européen au profit des entreprises leader du BTP et du transport, au détriment de nos salariés et de nos chômeurs. Ainsi, près de 600 000 personnes seraient détachées en France, dont la moitié non déclarée. Depuis des années, leFront National dénonce l’injustice de ce dumping social. Tous les... [Lire la suite]
mardi 17 octobre 2017

Une soixantaine de policiers des stups en colère déposent leurs armes

La semaine dernière, , dans une affairedeux policiers ont été mis en examen pour complicité de trafic de drogue remontant à quatre ans et toujours en cours d'instruction. Cette décision ulcère certains de leurs collègues de l'Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis), au point qu'une soixantaine d'entre eux, l'un après l'autre, ont symboliquement déposé ce lundi leur arme de service à la Direction centrale de la police judiciaire. Après avoir accompli ce geste inédit, ils ont signé un reçu et... [Lire la suite]
mardi 17 octobre 2017

Catalogne: Madrid offre un dernier délai à Carles Puigdemont

"Nous espérons que dans les heures qui viennent (...) vous répondrez avec la clarté que tous les citoyens exigent", a écrit le premier ministre espagnol Mariano Rajoy à Carles Puigdemont, soulignant qu'il n'avait plus que trois jours jusqu'au jeudi 19 octobre, à 10 heures, pour revenir dans le droit chemin.Il répondait ainsi à une lettre du président catalan, lui indiquant son souhait de "dialoguer pour les deux prochains mois", refusant cependant de préciser noir sur blanc si sa région avait ou non déclaré l'indépendance, et... [Lire la suite]