Policiers GIPN

La police à fait son travail en opérant les arrestations dans la région d'Aix-en-Provence et en Seine-Saint-Denis de personnes appartenant à la mouvance de "l'ultra-droite" qui, selon la presse citant des sources policières et judiciaires envisageaient des actes de terrorisme visant des lieux de culte musulmans, des personnalités politiques (messieurs Mélenchon et Castaner), etc.

Bien évidemment, le mouvement de Marine Le Pen condamne le terrorisme d'où qu'il provienne, et interrogé sur le sujet ce matin sur LCI, le vice-président Nicolas Bay a été très clair :

"Nous nous n’avons pas un discours anti-migrants, nous faisons juste le constat que l’immigration massive aussi bien légale que clandestine pose des problèmes dramatiques sur le plan de notre identité, menace la sécurité des Français et a également un impact économique et social qui est aujourd’hui incontestable."

Mais comme de bien entendu, et nous l'attendions avec impatience et certitude (tellement il était certain que nos amis journalistes allaient s'engouffrer dans la brèche avec plaisir), ne voilà t-il pas qu'on met en cause non seulement le parti et donc sa présidente mais certains de ses cadresLe Monde nous apprend queLogan Nisin quiavait essayé de rejoindre le DPS  en a été recalé...

Las, la déconvenue est sérieuse, et comme il est question là d'un bonne pioche pour certains journalistes, ils ont un peu plus creusé et découvert que le principal prévenu selon l'article de RTL en lien, aurait soutenu Jean-Lin Lacapelle, Secrétaire National aux Fédérations et à l'Implantation du FN ,candidatdans la 12e circonscription des Bouches-du-Rhône en juin dernier, il aurait même été assesseur dans un bureau de vote de Vitrolles.

Ouah...quel scoop !

Le principal mis en cause (pour le moment) avait créé une page Facebook à la gloire du tueur norvégien Anders Breivik, l'homme qui a assassiné 77 personnes en 2011 !

Qu'est-ce à voir avec le Front National ?

Les désiquilibrés et les décérébrés ne manquent pas dans notre pays. Mais, apparemment, là il est recommandé de faire des amalgames !

Il y a quelques jours de cela, un élu de la République, le député FN Ludovic Pajot, a été violemment agressé à Béthune par des olibrius se réclamant, eux, de l'extrême-gauche, le parlementaire, évacué par les pompiers s'est retrouvé à l'hôpital.

Je ne rappelle pas avoir lu dans la presse une enquête approfondie sur les agissement de ces groupuscules qui  s'en prennent au grand jour aux policiers, aux gendarmes et sont dans l'illégalité permanente.

Ces organisations en sont autant dangereux. que ceux qui se situent sur l'autre rive, celle de droite et qui par beaucoup d'aspects se retrouvent.

GS