FN 06 Immigration

Communiqué de Philippe VardonVice-président du Groupe Front National - Région PACA, Membre du Bureau départemental du Front National Alpes-Maritimes, Responsable du bassin niçois du 05/12/2017

Le préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc, a révélé hier à l'antenne de France Bleu Azur que 350 passeurs ont été interpelés au cours de l'année 2017 et que, depuis janvier, ce sont près de 50 000 migrants clandestins qui ont été reconduits à la frontière italienne.

C'est presque 15 000 de plus qu'en 2016.

Le préfet a aussi révélé que l'activité du Tribunal correctionnel de Nice avait été décuplée depuis octobre pour juger jusqu'à 10 passeurs tunisiens par jour, constatant aussi une recrudescence des arrivées depuis ce pays.

S'il convient de saluer le travail de toutes nos forces de sécurité impliquées dans la lutte contre l'immigration clandestine, on ne peut que constater en parallèle une véritable explosion de celle-ci, plaçant notre département - et singulièrement les villes de Menton et Nice, points de passage obligés - en état d'urgence migratoire. La masse de reconduites à la frontière évoquée par le préfet approche les 4 200 par mois... soit 140 par jour !

La question qui reste posée est centrale : cette augmentation du flux se traduit aussi forcément par une augmentation des passages, et dès lors combien de migrants clandestins (et nous savons malheureusement que des délinquants, des criminels, et même des terroristes peuvent être présents parmi eux) ont pu entrer en France ?

Il est impératif d'en finir avec l'appel d'air en luttant avec fermeté contre l'immigration clandestine (expulsion automatique, fin des aides, durcissement des condamnations), de retrouver la pleine maitrise de nos frontières nationales et d'agir en amont en favorisant la stabilisation de la Libye.

Page Facebook du FN 06