Mylène Troszczinski FN

Communiqué de presse de Mylène TroszczynskiDéputé français au Parlement européen , Conseiller régional de NPDCP,  Secrétaire départementale FN de l'Oise du 17/01/2018

Nos policiers municipaux ont été une nouvelle fois, en fin de semaine dernière, la cible de petites racailles des quartiers de la Victoire et du Clos des Roses qui alimentent régulièrement les rubriques des « faits divers » des journaux locaux et nationaux et qui sont tristement connus pour être des supermarchés à ciel ouvert de la drogue.

Appelés par des riverains excédés par les regroupements des jeunes du quartier et les trafics en tout genre, les policiers municipaux se sont fait caillasser en arrivant sur place.

La presse nous informe que c’est la quatrième fois depuis le début de l’année 2018 que nos forces de l’ordre subissent de telles agressions alors qu’en 2017 cela s’était produit « que » 6 fois. Et nous ne sommes que mi-janvier !!! La recrudescence de ces actes doit nous interpeller et appelle une réaction urgente.

Les deux jeunes incriminés, Lassana (18 ans) et Haitem (21 ans), comparaissaient devant le tribunal écopant seulement de deux mois de prison avec sursis pour le premier et d’un mois de prison ferme pour le second et d’une amende d’un petit euro symbolique pour le préjudice moral causé.

Je réitère, avec le Front National, mon plus ferme soutien aux policiers, aux  pompiers et à tous les représentants de l’ordre public qui œuvrent chaque jour pour notre sécurité malgré des conditions de travail dégradées et intolérables, conséquences directes d’un lamentable désengagement de l’Etat.

Le jugement rendu hier est une incitation à la récidive pour ces racailles des cités qui agissent en toute impunité et qui exaspèrent de plus en plus tous les Compiégnois.

Je réclame enfin que de véritables peines dissuasives soient appliquées afin de punir durement ces voyous. La peur doit désormais changer de camp.

FN 60