Police dossard moto

Dans la série actuelle l'on considère , à l'instar de quelques personnes bien-pensantes mais surtout naïves, que l'immigration massive est une chance pour la FranceLe Progrès nous apprends qu'un énième réseau d’immigration clandestine dans notre département vient d'être démantelé.

Cette fois-ci, il est question de l'Albanie avec l'arrestation de six ressortissants issus de ce pays...

L'Albanie, en Europe balkanique, nullement en état de guerre, mais qui cependant est largement en tête en ce qui concerne les demandes d'asile dans notre pays, à l'instar de nombreux ressortissants des autres Etats de l'Europe des Balkans qui sont sur les listes de nos préfectures, à la charge des contribuables français au sein des établissements mobilisés au service des CADA (Centres d’Accueil de Demandeurs d’Asile).

Le 18 janvier dernier, Nicolas Bay revenait sur les 262 000 titres de séjour délivrés en 2017 et sur celui, exponentiel, d'étrangers présents clandestinement sur notre territoire : " Le nombre dérisoire d’expulsions des étrangers en situation irrégulière (14.859 retours forcés) confirme qu’il n’y a aucune volonté politique de lutter contre ces flux anarchiques, sources de chaos et d’insécurité. En 2011, on comptabilisait 32 000 expulsions, alors que le gouvernement de Nicolas Sarkozy s’était pourtant illustré par un laxisme migratoire record !"

Si on ne coupe pas immédiatement toutes les pompes aspirantes de l’immigration, à commencer par l’Aide Médicale d’Etat, et si on ne procède pas au démantèlement de toutes les filières, notamment en outre-mer, la submersion migratoire qui frappe notre pays se poursuivra. Les opérations de communication à Calais du président de la République ne permettront pas de régler le problème à la racine. Il faut exiger l’arrêt immédiat du regroupement familial en France et ne reconnaître le droit au regroupement familial que dans le pays d’origine."

L'arrestation des passeurs albanais cette semaine dans le Jura est une preuve supplémentaire de ce triste constat  mais surtout de la véracité et de la nécessaire mise en oeuvre du programme frontiste.

GS