Audrey Guibert

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe FN à la Région Île-de-France et d’Audrey Guibert, conseillère régionale, membre de la commission transport du 14/03/2018

Trois blessés graves dans une agression à l’arme blanche hier sur la ligne 5 du métro parisien, le drame a été évité de peu. En cause, un individu fumant dans la rame qui n’a pas apprécié qu’un agent de la RATP, n’étant alors pas en service, lui fasse remarquer que cela était interdit. Tout naturellement, l’individu sort un cutter et s’en prend à tous ceux qui l’entourent. Il est toujours en fuite.

Un incident supplémentaire qui vient s’ajouter à l’insécurité permanente de certaines lignes du métro parisien. Comment ne pas en effet penser aux fumeurs de crack qui envahissent littéralement certaines stations du nord de la ville et y sèment la terreur. Sans parler des vendeurs à la sauvette ou de la mendicité agressive.

Le métro parisien donne une bien mauvaise image de la capitale et devient par endroit un véritable coupe-gorge.

Mis à part des déclarations d’intention de Valérie Pécresse au titre de sa présidence d’Ile-de-France mobilité, rien ne change. Dans son programme régional, le Front national francilien met pourtant en avant une proposition claire et efficace : assurer la présence dans chaque station d’agents de sécurité armés et dotés de pouvoirs de verbalisation. Une proposition que nous soumettons à chaque examen budgétaire et qui est systématiquement rejetée par l’exécutif dit de droite. A défaut de l’ensemble du réseau, il est au moins temps maintenant de l’appliquer aux points identifiés comme sensibles. Il en va de la responsabilité de la Présidente Valérie Pécresse.

Front National