Pajot

Communiqué de presse de Ludovic Pajot, Député du Pas-de-Calais du 13/04/2018

Les manifestations dans de nombreuses facultés en France continuent face à la réforme de l’accès à l’Université. Dans le même temps, les violences souvent politisées s’accélèrent.

De Tolbiac à Lille, dans ma région, en passant par Angers ou Montpellier, le climat dans les facultés est de plus en plus anxiogène. Le personnel des universités, les étudiants ainsi que nos forces de l’ordre sont désormais pris pour cibles par des militants extrémistes. Un responsable de la sécurité à Tolbiac fait même état de la présence d’armes : cette situation est très inquiétante !

Il est inadmissible que les actions d’une minorité d’étudiants pénalisent les nombreux étudiants qui souhaitent étudier sérieusement et passer leurs examens sereinement.

La revendication d’un grand nombre de ces étudiants grévistes d’obtenir automatiquement un 12/20 est totalement contraire au principe du mérite qui caractérise notre système universitaire.

Par ailleurs, je condamne avec la plus grande fermeté les nombreuses insultes proférées par les manifestants à l’encontre de nos forces de l’ordre, présentes aux abords des facultés dans le seul but d’assurer la sécurité des étudiants.

Je demande à l’Etat de rétablir au plus vite l’ordre dans les facultés, surtout en cette période d’examens. Emmanuel Macron doit réagir de toute urgence face à ce climat inédit de violences et de protestations !

Face aux revendications contre la loi sur l’accès à l’Université, je rappelle d’ailleurs aux étudiants mon engagement à défendre avec le Front National une sélection à l’université fondée sur un baccalauréat réformé, qui validerait réellement les fondamentaux.

Front National