Talamoni

Jean-Guy Talamoni, le président de l'Assemblée de Corse a évoqué l'idée d'ouvrir un port de l'île de beauté pour accueillir l'Aquarius, navire humanitaire qui transporte plus de 600 migrants secourus en Méditerranée.

"#Aquarius : l’Europe doit traiter de façon solidaire la question humanitaire. Compte tenu de la localisation du navire et de l’urgence, mon avis est qu’il serait naturel d’ouvrir un port corse pour porter secours à ces personnes en détresse", a-t-il écrit sur Twitter lundi 11 juin.

"Atteindre l'Espagne prendrait plusieurs jours. Avec 629 personnes à bord et une météo qui se détériore, la situation risquerait de devenir critique", a objecté via Twitter l'ONG SOS Méditerranée.
Si elle a qualifié de "signal positif" la proposition des coordinateurs de secours espagnols d'accueillir son navire Aquarius dans le port de Valence (sud-est de l'Espagne), elle relancé la balle dans le camp italien. "La priorité doit demeurer la sécurité de tous les rescapés. Il revient aux autorités maritimes italiennes de trouver une solution sûre et rapide", a en effet ajouté l'ONG.

De son côté, le premier ministre maltais Joseph Muscat a annoncé que son pays enverrait des ravitaillements au navire Aquarius.
Par Eléanor Douet le 12/06/2018
Note BYR : M. Talamoni oublie certainement que la Corse est encore un département français. D'autre part je ne suis pas certain que "le peuple corse" comme il aime à le dire, serait favorable à voir leur île devenir une nouvelle Lampedusa...