Poiciers 2

Révoqués pour « prosélytisme décomplexé ». Comme le révèle Le Point, deux policiers convertis à l’islam ont été démis de leurs fonctions pour avoir converti un collègue, mais également pour avoir poussé les musulmans à aller à la mosquée ou à jeuner pendant le ramadan. «Quand on découvre quelque chose comme cela, ça change sa vie, il y a eu une sorte d’enthousiasme débordant, un peu comme quand on est amoureux», explique dans les colonnes du Point l’un des policiers faisant partie d’une BAC de banlieue.

Des vidéos complotistes

Une attitude qui n’a pas manqué de heurter un collègue policier, de famille musulmane. «Je lui disais qu’il ne travaillait pas à Carrefour, qu’il était fonctionnaire de police», confie-t-il toujours au Point. Selon les informations de l’hebdomadaire, le policier de la BAC a croisé la route du terroriste qui a lancé son véhicule contre des militaires de Sentinelle à Levallois-Perret, en  août 2017. Par ailleurs, il aurait prêté son arme et son brassard à un ami de ce terroriste pour une séance photo.

L’autre policier appartenant à une compagnie d’intervention à Paris, a diffusé une vingtaine de vidéos complotistes sur le Web.

Le 22/06/2018

Valeurs Actuelles

Note BYR : Elle est où la lèpre, monsieur le président ?