Philippe l'arnaque 2

Le 12 septembre dernier sur LCI, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, dénonçait les mensonges de la droite concernant le rapport de l’Institut Montaigne qui suggérait de relancer l’enseignement de l’arabe à l’école. « Je n'ai jamais dit que l'arabe devait être obligatoire à l'école, condamnait-il. Je n'ai absolument pas dit ce que Nicolas Dupont-Aignan ou certains autres veulent me faire dire. Lorsque ces personnes prétendent vouloir combattre le fondamentalisme islamique, je dis qu'au contraire, ils font leur jeu en créant des fantasmes faux»

Invité ce jeudi 27 septembre de L’Emission politique, Edouard Philippe est revenu sur cet épisode. « La polémique est nulle, a lancé le Premier ministre. L’exemple type d’un truc qui doit rendre dingue les Français. Jamais le ministre n’a pensé qu’il fallait rendre l’enseignement de l’arabe obligatoire. » Et d’ajouter : « Le sujet est sérieux. Comment fait-on aujourd’hui en France en 2018 pour apprendre l’arabe. Est-ce que vous préférez l’apprendre à l’éducation nationale, à l’école ou dans des organisations communautaires ? Moi, j’ai fait mon choix, j’ai fait le choix de l’école»

Egalement interrogé sur le sujet de la PMA, Edouard Philippe a reconnu qu'il était d'abord contre mais avoue être désormais favorable. « On peut y aller, a insisté le Premier ministre. Nous gagnerons tous à respecter les opinions des autres dans ce débat. » Edouard Philippe a toutefois précisé qu’il était contre la GPA.

Le 28/09/2018

Valeurs Actuelles