Enseigne Police 2

Il leur a fallu plusieurs mois avant de trouver le courage de parler... Les commerçants du centre de Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, étaient victimes d'un racket violent. "On s'est tous fait menacer et racketter pendant au moins quatre mois", témoigne l'un d'eux. L'un des patrons d'une épicerie raconte son calvaire : "Ils venaient en groupe pour voler des produits, m'obliger à payer pour 'rester en sécurité'. Ils m'ont menacé avec une arme à feu !".

Les agresseurs ont installé un climat de peur qui a conduit le maire François Asensi à réagir. "C'était mon rôle d'aider les commerçants à faire reculer la peur", explique le maire au micro de RTL.

En début de semaine, quatre hommes ont été mis en examen. Si la situation semble s'être apaisée, les commerçants ne sont pas encore pleinement rassurés. Ils espèrent une condamnation exemplaire pour ne plus se faire menacer.

Le  07/10/2018

RTL