NDA Assemblée

Dans une proposition de loi (8octobre 2018) qu’il vient de déposer sur le bureau de l’Assemblée Nationale, le Député de l’Essonne et Président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan propose d’instaurer une contribution obligatoire aux frais d’incarcération des détenus.

Selon le Député de l’Essonne cette mesure présenterait un triple intérêt :

- Au plan de l’équité d’abord : pourquoi les malades paieraient-ils un forfait hospitalier (20€/jour) et les détenus, qui sont responsables de leur séjour derrière les barreaux, en seraient-ils exonérés ?
- Au plan financier ensuite : sachant que les 70 000 détenus qui peuplent nos prisons représentent un coût journalier de 100 € à l’Etat, il serait logique de les taxer à hauteur de 20% du coût de fonctionnement de leur séjour. A ceux qui s’interrogent sur les moyens des détenus de s’acquitter d’une telle somme, Nicolas Dupont-Aignan répond qu’à défaut de pouvoir recourir à leurs proches, les détenus devront travailler en prison, comme cela était obligatoire jusqu’en 1987.
- Ce travail présenterait en outre l’avantage de favoriser leur réinsertion future sur le marché du travail et dans la société, tout en rendant service à l’intérêt général.

Nicolas Dupont-Aignan se félicite que 8 autres députés issus d’horizons politiques différents aient cosigné sa proposition de loi. Cela démontre que face à la politique d’Emmanuel Macron, l’union est possible sur des sujets concrets de bon sens.

Debout la France