Rose fanée

Samedi 13 octobre, le Parti socialiste réunit son conseil national alors que le premier secrétaire Olivier Faure a annoncé son objectif : minimiser les dernières défections. Le journaliste de France 3 Serge Cimino fait le point en duplex, dans le XXe arrondissement de Paris. "Ces débats se déroulent à huis-clos mais à l'extérieur beaucoup de choses filtrent", relate le journaliste."Le premier secrétaire cherche à rassembler. Il avait construit son programme autour de la renaissance. Alors faut-il que le parti socialiste meure pour que cette renaissance arrive ?"

Emmanuel Maurel se rapproche de Jean-Luc Mélenchon

"Les dernières défections de ces derniers jours font énormément de mal au parti socialiste. À commencer par le départ d'Emmanuel Maurel qui a annoncé [vendredi 12 octobre], qu'il quittait le parti socialiste pour se rapprocher de Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise. Et entre-temps, d'essayer de créer un parti".

Pour Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris, "c'est la même chose", souligne Serge Cimino. Au matin du samedi 13 octobre, "elle a confirmé qu'elle quittait le parti socialiste, quarante-sept ans après avoir pris sa première carte". Toutes ces défections "n'arrangent pas Olivier Faure qui voulait lancer la campagne des européennes. C'est un peu raté".

Le 13/10/2018

Franceinfo