Affiche migrants

Comme les Calaisiens, les Français sont abandonnés par des élites qui les prennent au piège de l’immigration incontrôlée.

 
Ce drame accepté par les élites de l’Union européenne car avantageux pour les grands patrons, c’est celui de l’immigration clandestine, dont Calais est aujourd’hui la conséquence la plus visible et la plus choquanteLoin d’être circonscrit à cette ville, le phénomène s’étend car le gouvernement a comme d’habitude plié devant l’Union européenne plutôt que de respecter la volonté populaire.
 
Il entre dans notre pays désormais chaque année, depuis que nous avons supprimé nos frontières et sacrifié notre souveraineté territoriale sur l’autel de l’Europe, des dizaines de milliers de clandestins, peut-être plus de 100 000 par an. L’UE devant laquelle l’RPS se couche vient d’annoncer des quotas automatiques et obligatoires de migrants dans chaque pays membre, sous peine d’amende financière lourde !
 
Ceux que l’on appelle pudiquement « migrants » pour ne plus dire clandestins affluent en nombre et sans aucun contrôle dans nos communesnos banlieuesnos services sociaux, obligeant parfois nos pauvres et nos SDF à leur laisser leur placeL’angélisme des médias comme leur silence coupable occultent les violences que subissent les habitants des territoires d’accueil et le développement de l’islamisme radical.

La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, tous ces flux d’hommes poussés non pas tant par la guerre que par l’attrait d’un système social si généreux avec les clandestins et les demandeurs d’asile (logement gratuit, allocation journalière, etc.). Et si le gouvernement ne dit mot, la prétendue opposition UMP n’en dit pas davantage, voire applaudit à cette submersion migratoire !


Si l’on veut faire cesser le désastre imminent de ces migrations, si l’on ne veut plus que la Méditerranée soit un mouroir, si l’on ne veut pas que le cas de Calais soit le quotidien de chaque Français, il faut cesser cette logique destructrice.

 

Les forces de l’ordre sont débordéesRedonnons leur les moyens d’une action réelle, de rétablir l’ordre, et de renvoyer à la frontière ceux qui sont illégalement ici.

 

L’Australie qui renvoie chaque clandestin à son port d’origine ne connaît plus aucun mort dans ses eaux territoriales. Faisons de même pour livrer une lutte sans merci contre les passeurs, ces monstres qui profitent de la misère humaine.

 

Il faut d’urgence mettre fin à Schengen et retrouver nos frontières nationales.

 

Et dans le même temps il faut retirer de notre droit la possibilité de régulariser les clandestins, parce que chaque régularisation est un appel à une immigration supplémentaire.

 

En agissant ainsi, non seulement nous lutterons contre l’immigration clandestine, mais nous couperons les filières mafieuses de passeurs à la racine, en leur enlevant toute raison d’être.

 

Agissons pour faire pression sur les riches pétromonarchies du Moyen-Orient pour qu’elles accueillent les migrants à leur porte, alors que jusqu’ici elles n’en ont accepté aucun.

 

Toujours en matière internationale, il faudra reconstruire avec l’Egypte une Libye stable, alors que l’action destructrice de Nicolas Sarkozy et de BHL en 2011 a provoqué le chaos responsable de la situation actuelle.

 

Je signe la pétition contre la submersion migratoire en France.

 

Signez sur le site du Front National