mercredi 30 mai 2018

Mercosur : l’UE veut sucrer les betteraviers et dresser les éleveurs

Communiqué de presse de Philippe Loiseau, Député français au Parlement européen, Groupe  Europe des Nations et des Libertés, Membre de la Commission Agriculture et Développement rural du 30/05/2018 Les négociations entre l’Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), au point mort des années durant, ont malheureusement repris en 2016. L’objectif de l’Union européenne est clair. Pour offrir un accès au marché automobile brésilien, l’UE est prête à brader deux secteurs agricoles. 29.000 tonnes... [Lire la suite]
mercredi 21 février 2018

Accord UE/Mercosur : nos éleveurs et nos agriculteurs en danger !

Communiqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin Beaumont, député européen et secrétaire général du Front National du 21/02/2018 À trois jours de l’ouverture du salon de l’agriculture à Paris, les agriculteurs se mobilisent partout en France pour protester contre l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les pays du Mercosur. Accord qui prévoit notamment de faire entrer sans droit de douane 90 000 tonnes de viande bovine  chaque année en Europe. Alors que leurs contraintes environnementales ne cessent de... [Lire la suite]
jeudi 1 février 2018

Accord UE-Mercosur : le revirement d'Emmanuel Macron est un coup de poignard pour nos agriculteurs !

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Coprésident du groupe Europe des Nations et des Libertés au Parlement européen, et de France Jamet, Député français au Parlement européen, membre de la commission INTA (Commerce international) du 01/02/2018 Le renoncement du président de la République au sujet de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les pays sud-américains du Mercosur constitue un véritable coup de poignard pour nos agriculteurs et nos éleveurs. En effet, Emmanuel Macron vient de demander à la Commission... [Lire la suite]
dimanche 19 novembre 2017

Des appels émis depuis le sous-marin argentin porté disparu

Des appels par téléphone satellite attribués par la marine au sous-marin disparu depuis ont été reçus par des bases navales d'Argentine, a annoncé samedi le ministère argentin de la Défense. Le contact n'a pas pu être établi, dit le communiqué de presse, et "on travaille pour localiser précisément l'émetteur". L'existence de ces appels "indiquerait que l'équipage essaie de rétablir le contact", précise le ministère. Trouver l'origine des appels Les recherches ont jusqu'ici été compliquées par la faible visibilité, due au... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 15 novembre 2017

Accord UE-Mercosur : Une fois de plus, Bruxelles prépare un accord nocif dans le dos de nos agriculteurs

Communiqué d'Edouard Ferrand, chef de la délégation FN au Parlement européen du 15/11/2017 Lors d’une rencontre restée discrète le 10 novembre à Brasilia, le vice-président de la Commission européenne, Jyrky Kaitanen, et le président brésilien, Michel Temer, se sont rencontrés afin de faire avancer les discussions sur un très vaste accord commercial entre l’Union européenne et les pays d’Amérique latine nommés MERCOSUR. D’après les premières indications, Bruxelles serait prêt à céder sur nombre d’exigences des pays du MERCOSUR.... [Lire la suite]
mardi 14 novembre 2017

SP déclare le Venezuela en "défaut partiel" sur sa dette

L'agence de notation financière S&P Global Ratings a annoncé mardi qu'elle déclarait le Venezuela "en défaut partiel" sur sa dette, après l'incapacité du pays à rembourser 200 millions de dollars. L'agence est la première à déclarer le pays, au bord du défaut de paiement, en défaut partiel. Elle dit avoir pris sa décision lundi à l'issue d'une période de grâce de 30 jours sur le paiement de deux obligations. "Nous avons abaissé deux notes à D (défaut), et avons abaissé la note des émissions à long terme en... [Lire la suite]
samedi 28 octobre 2017

«Macron est le père Noël des riches» : l'opposition se saisit d'un petit mot du président

Plusieurs membres de l'opposition se sont offusqués des propos tenus par Emmanuel Macron lors de son déplacement en Guyane, au cours duquel il a affirmé ne pas être «le père Noël» en réponse aux demandes des manifestants. «Je ne suis pas le père Noël parce que les Guyanais ne sont pas des enfants», a déclaré Emmanuel Macron le 26 octobre lors de son déplacement dans le territoire français en Amérique du Sud. Une petite phrase qui a fait vivement réagir les Guyanais comme l'opposition en métropole. «On n'a pas besoin de... [Lire la suite]
vendredi 27 octobre 2017

La visite du président de la République en Guyane révèle une nouvelle fois la déconnexion de M. Macron avec le pays réel

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Député du Pas-de-Calais, Présidente du Front National du 27/10/2017 « Je ne suis pas le Père Noël » a déclaré M. Macron avec le sens de la formule méprisante dont il a désormais le secret. Mais qu’il se rassure, les Français en général et nos compatriotes de Guyane en particulier, ne l’attendent pas comme tel ! En revanche M. Macron oublie que le président de la République est censé incarner le rôle de Père de la nation, nation dont les Guyanais sont partie intégrante ! Et lorsque certains... [Lire la suite]
mardi 5 septembre 2017

L'ouragan Irma passe en catégorie 4 et menace les Caraïbes

La tempête approche. L'ouragan Irma est passé, lundi 4 septembre, en catégorie 4 (sur 5) et menace dangereusement une zone allant des Caraïbes à la Floride, a annoncé le Centre national des ouragans (NHC) américain. L'ouragan se dirigeait vers les îles Sous-le-Vent avec des vents soufflant à 215 km/h. Irma "va encore se renforcer au cours des prochaines 48 heures", a averti le centre basé à Miami (Etats-Unis), ajoutant que "il faut achever les préparatifs pour protéger les vies et les biens". Selon la trajectoire prévue, Irma... [Lire la suite]
vendredi 4 août 2017

Le Venezuela vu de gauche

Un éditorial du Monde relevait, il y a quelques jours, cet étrange mutisme de la gauche occidentale à propos des événements du Venezuela. Si les mêmes événements s’étaient passés dans un pays de droite, si Maduro s’était appelé Pinochet, la gauche occidentale et américaine aurait bien entendu déferlé dans les rues. Le monde a changé, et Le Monde aussi : le quotidien de gauche semble découvrir une situation à laquelle il n’a pas été totalement étranger, dans le passé. Entre 1969 et 1981, Le Monde était... [Lire la suite]