samedi 21 octobre 2017

Le gouvernement espagnol lance le processus de suspension de l'autonomie de la Catalogne

Lors d'un conseil des ministres extraordinaire samedi matin, le gouvernement espagnol a lancé le processus permettant à Madrid de prendre en mains certaines compétences dévolues à la Catalogne, en application de l'article 155 de la Constitution espagnole. Ce texte, jamais encore appliqué, permet au gouvernement de prendre en charge certaines compétences normalement attribuées aux régions, suspendant ainsi l'autonomie de la Catalogne. La mesure constitue le dernier épisode d'une crise sans précédent pour l'Espagne, déclenchée par le... [Lire la suite]
jeudi 19 octobre 2017

L'Espagne "activera la suspension de l'autonomie de la Catalogne samedi"

Carles Puigdemont, le président de la Generalitat, a répondu à l'ultimatum de Madrid d'une formule qui ne fait pas beaucoup progresser la situation: la Catalogne n'a pas déclaré l'indépendance mais le fera si l'Etat espagnol suspend son autonomie. "Si le gouvernement de l'Etat persiste à empêcher le dialogue et poursuivre la répression, le Parlement de Catalogne pourra procéder, s'il l'estime opportun, au vote d'une déclaration formelle d'indépendance qu'il n'a pas votée le 10 octobre", écrit-il dans une lettre adressée au chef du... [Lire la suite]
mardi 17 octobre 2017

Catalogne: Madrid offre un dernier délai à Carles Puigdemont

"Nous espérons que dans les heures qui viennent (...) vous répondrez avec la clarté que tous les citoyens exigent", a écrit le premier ministre espagnol Mariano Rajoy à Carles Puigdemont, soulignant qu'il n'avait plus que trois jours jusqu'au jeudi 19 octobre, à 10 heures, pour revenir dans le droit chemin.Il répondait ainsi à une lettre du président catalan, lui indiquant son souhait de "dialoguer pour les deux prochains mois", refusant cependant de préciser noir sur blanc si sa région avait ou non déclaré l'indépendance, et... [Lire la suite]
lundi 16 octobre 2017

Catalogne : la réponse de Puigdemont ne satisfait pas Madrid

Le dirigeant séparatiste catalan Carles Puigdemont n'apporte pas, dans son courrier au chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, "la clarté demandée" à propos de sa déclaration d'indépendance, a regretté lundi le ministre espagnol des Affaires étrangères Alfonso Dastis. "Il est clair que M. Puigdemont n'a pas répondu, n'a pas apporté la clarté qu'on lui demandait", a estimé M. Dastis à propos de cette lettre, envoyée à Madrid lundi matin. "Je pense qu'elle ne constitue pas une réponse à la mise en demeure" du gouvernement... [Lire la suite]
dimanche 15 octobre 2017

Catalogne : soirée des dupes pour les indépendantistes

Métamag Par Jean Bonnevey * le 11/10/2017 Il n’aura réussi qu’une seule chose, le réveil du nationalisme espagnol et la remise dans le jeu unitaire de ce qu’il reste des mouvements franquistes. Face aux pressions de toutes parts, y compris européennes, le président séparatiste de la région,Carles Puigdemont, a promis de transformer laCatalogne en “République” indépendante, tout en défendant une suspension du processus pour trouver une “solution négociée” avec Madrid. Il a estimé que sa région vivait un “moment historique“,... [Lire la suite]
jeudi 12 octobre 2017

La Catalogne n’a jamais été une nation souveraine

Causeur Par Gabriel Robin, SG du CLIC le 11/10/2017 Souvent présentée à tort comme « indépendantiste », la coalition à la tête de la Généralité de Catalogne est avant tout séparatiste, mue par une détestation de l’Espagne historique. Jouant habilement de la rhétorique « décoloniale » et du dévoiement du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, les conjurés ont su un temps utiliser les médias mondiaux pour se présenter en victimes, en opprimés, en damnés de l’Etat central espagnol, forcément policier et... [Lire la suite]
mardi 10 octobre 2017

Carles Puigdemont : "La Catalogne sera un État indépendant"

L'unité de l'Espagne est en jeu. Ce mardi 10 octobre, le président catalan,Carles Puigdemont, s'est exprimé devant le parlement régional. Laquestion était simple autour de cette déclaration : allait-il proclamer l'indépendance de la Catalogne de façon unilatérale ?Et Carles Puigdemont a pris son temps avant de lever le voile sur les volontés précises de la région alors que son discours, dans un premier temps prévu à 18h, a finalement débuté à 19h20. Et après un long discours, le président catalan a finalement déclaré que "la... [Lire la suite]
dimanche 8 octobre 2017

Des centaines de milliers d'opposants à l'indépendance catalane défilent à Barcelone

Des centaines de milliers d'Espagnols ont défilé dans les rues de Barcelone pour manifester leur hostilité à l'indépendance de la Catalogne, une semaine après le référendum d'autodétermination interdit qui a déclenché une grave crise politique. «Vive la Catalogne ! Vive l'Espagne !», scandait la foule de manifestants opposés à l'indépendance de la Catalogne, qui a battu le pavé à Barcelone, le 8 octobre, en brandissant des drapeaux nationaux. Il s'agissait de la première grande manifestation anti-indépendantiste dans la capitale... [Lire la suite]
mercredi 4 octobre 2017

Le roi d’Espagne dénonce les indépendantistes catalans

Alors que descentaines de milliers de Catalans manifestaient contre les violences policières de dimanche, quand le gouvernement espagnol a tenté d’empêcher un référendum d’autodétermination interdit par la justice, leroi a dénoncé mardi le gouvernement régional dans un discours d’une fermeté sans précédent. Le souverain, jusqu’ici très mesuré dans la plus grave crise que traverse l’Espagne depuis 40 ans, a accusé le gouvernement régional catalan de Carles Puigdemont d’avoir bafoué “de façon répétée (…) et délibérée” la constitution... [Lire la suite]
dimanche 1 octobre 2017

Et soudain la police a sifflé la fin de partie...

Les nuages se faisaient plus lourds sur Barcelone et les hélicoptères dans le ciel plus nombreux, quand les policiers anti-émeutes ont saisi des urnes et chargé des manifestants qui voulaient voter lors d'un référendum interdit sur l'indépendance de la Catalogne. Vers 10H00 du matin (08H00 GMT) des tirs de sommation puis des tirs de balles de caoutchouc ont claqué dans la ville, marquant un changement de climat brutal. La journée avait commencé par d'importants rassemblements de militants qui voulaient «défendre» ce référendum. Des... [Lire la suite]