jeudi 4 octobre 2018

L'Assemblée nationale autorise la privatisation de la Française des Jeux

L'Assemblée nationale a autorisé jeudi la privatisation de la Française des Jeux (FDJ) dans le cadre du projet de loi Pacte, malgré de vives critiques de l'opposition dénonçant la logique économique de l'opération et les risques accrus d'addiction aux jeux. En première lecture, les députés ont voté, par 48 voix contre 12, l'article du projet de loi qui permet le transfert au privé de la majorité du capital de la FDJ, actuellement détenu à 72% par l'Etat, celui-ci devant conserver "au minimum" 20% des parts, selon le ministre de... [Lire la suite]
mardi 25 septembre 2018

Communiqué du Rassemblement National du 25/09/2018

Communiqué du Rassemblement National du 25/09/2018 Le ministre de l’Economie, Bruno Lemaire, a présenté son projet de budget pour 2019, annonçant d’emblée un gain de 6 Mds EUR de pouvoir d’achat pour les Français. Les ménages bénéficieront bien du dégrèvement de la taxe d’habitation à hauteur de 3,8 Mds EUR (contre 3,2 en 2018) ainsi que du transfert des cotisations vers la CSG à hauteur de 4,1 Mds. S’agissant des mesures négatives, on note la hausse de la fiscalité énergétique pour 1,9 Md, ou la hausse des prix du tabac (0,4 Md).... [Lire la suite]
vendredi 7 septembre 2018

Le gouvernement Macron face aux agriculteurs : cyniques contre dindons de la farce !

Communiqué de presse de Philippe Loiseau et Dominique Martin, Députés européens ENL du 07/09/2018 Le projet de loi de finances 2019 du gouvernement d’Emmanuel Macron prévoit la suppression de l’exonération de charges sociales sur les contrats de travail des saisonniers. Une mesure qui augmenterait de 177 millions d’euros par an le coût de ces 930 000 contrats de travail ! Ajoutée aux distorsions existantes de conditions et de coût du travail entre les États membres, elle amplifiera une concurrence déloyale déjà en passe d’achever... [Lire la suite]
vendredi 31 août 2018

Prélèvement à la source : pourquoi Macron hésite

Depuis quelques jours, le prélèvement à la source sème le trouble au sein de l’exécutif. Deux lignes s'affrontent : celle de l'Elysée et de Matignon face à celle de Bercy. Du coté de donneur d'ordre on doute clairement. Edouard Philippe a donné le ton dimanche en disant : « Je suis attentif, nous ferons le point sur la préparation de la réforme dans les prochaines semaines ». Puis, le doute a aussi gagné l'Elysée. Emmanuel Macron se donne jusqu'au 15 septembre. «J'ai besoin d'une série de réponses très précises et d'être sûr de... [Lire la suite]
jeudi 2 août 2018

L'armurier français Manurhin passe sous contrôle émirati

Le fabricant historique des pistolets de la Police a été racheté par un groupe émirati. Il avait cédé cette activité depuis plusieurs années mais restait le seul producteur français de machines de munitions. La chambre commerciale du tribunal de grande instance de Mulhouse (Haut-Rhin) a décidé ce 1er août que le fabricant de machines de munitions Manurhin, ex-fleuron de l'armement français, serait repris par le groupe de défense des Emirats arabes unis Edic (Emirates Defense Industries Company), selon le greffe. Fondé en 1919,... [Lire la suite]
mardi 19 juin 2018

"La plupart" des entreprises françaises "ne pourra pas" rester en Iran, prévient Bruno Le Maire

"La plupart" des entreprises françaises "ne pourra pas" rester en Iran, a déclaré mardi le ministre de l'Economie Bruno le Maire sur RMC, après le rétablissement début mai par les États-Unis de sanctions visant Téhéran. Pas d'institution européenne financière Ces entreprises "ne pourront pas rester car elles ont besoin d'être payées pour les produits qu'elles livrent et fabriquent en Iran et elles ne peuvent pas être payées car il n'y a pas d'institution européenne financière souveraine et autonome", a poursuivi le... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
jeudi 14 juin 2018

Alstom: GE renonce à ses engagements sur l'emploi en France

Nouveau rebondissement dans le dossier Alstom qui alimente la polémique depuis quatre ans: le PDG de GE, John Flannery, s'est rendu mardi à Bercy pour annoncer au ministre de l'Economie Bruno Le Maire que l'engagement de créer 1.000 emplois nets d'ici la fin de l'année était "hors d'atteinte". Le patron de GE a assuré être "confronté à un environnement difficile du fait de l'évolution défavorable de ses marchés historiques dans le secteur de l’énergie", selon le ministère. M. Flannery a succédé l'an passé à Jeff Immelt, le... [Lire la suite]
vendredi 25 mai 2018

Italie: une autre Europe est possible !

Boulevard Voltaire Par Mylène Troszczynski , député FN au Parlement européen le 25/05/2018 Nous avons le vent en poupe ! Près de deux ans après le Brexit, le tout récent succès électoral du Mouvement 5 étoiles et de la Lega en Italie le confirme. Comme l’avait prédit Steve Bannon au congrès du Front National de Lille : « L’Histoire est de notre côté et va nous mener de victoire en victoire. » Désormais, l’Italie est gouvernée par la coalition souverainiste de Matteo Salvini et Luigi Di Maio. Et cet avènement... [Lire la suite]
dimanche 20 mai 2018

Italie: Salvini juge "inacceptables" les avertissements de Le Maire

"Un ministre français "avertit" le futur gouvernement: ne changez rien ou il y aura des problèmes. Encore une invasion de terrain inacceptable", a tweeté dimanche Matteo Salvini, qui doit soumettre lundi au président italien un projet de gouvernement commun avec le Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème).  "Je n'ai pas demandé les votes et la confiance pour continuer sur la route de la pauvreté, de la précarité et de l'immigration: les Italiens d'abord !", a ajouté le chef de la Ligue, proche du Front National français.  ... [Lire la suite]
dimanche 1 avril 2018

Taxe d'habitation : sa suppression entraîne de nouvelles taxes locales

Sur le papier, c'était simple, mais la suppression annoncée de la taxe d'habitation vire au casse-tête. Cette suppression, qui concerne dans un premier temps 80% des foyers assujettis, puis tout le monde à partir de 2020, donne du fil à retordre à Bercy. Le ministère des Finances s'arrache les cheveux pour trouver un moyen de compenser cette rentrée en moins dans les caisses, promesse d'Emmanuel Macron. Huit milliards d'euros au total. Les maires se débrouillent tant bien que mal, et finalement les contribuables en... [Lire la suite]