lundi 11 juin 2018

Comptes de campagne : quand LREM se tire une balle dans le pied

Des documents publiés par La République en marche confirment, involontairement, les informations révélées par les journalistes d'investigation de Radio France, sur l'illégalité des avantages dont a pu bénéficier le candidat Macron. L'équipe de campagne d'Emmanuel Macron a publié un communiqué le 10 juin pour contester les révélations des journalistes de Radio France, concernant les ristournes et les arrangements dont aurait bénéficié Emmanuel Macron, lors de sa campagne pour la présidentielle de 2017.... [Lire la suite]
vendredi 8 juin 2018

Communiqué de presse du Rassemblement National du 08/06/2018

Communiqué du Rassemblement National du 08/06/2018 Chaque jour voit arriver son lot de révélations sur les cadeaux financiers perçus par l’équipe de campagne d’En Marche sous forme de ristournes. Non accordées aux autres candidats, ces ristournes l’ont parfois été par des supporters publics du candidat Macron tel Monsieur Dumontet qui a loué le Théâtre Antoine 3000€ au lieu des 13000€ habituels. De toute évidence, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) n’a pas pu prendre la mesure... [Lire la suite]
vendredi 8 juin 2018

Ristournes de campagne de Macron : la commission n'a même pas appliqué ses propres règles

Le guide interne de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) indique qu'un rabais d'un montant maximal de 20% seulement peut être accordé dans une facture. Une recommandation que les rapporteurs ont oubliée en examinant les comptes. Invité sur Franceinfo, le président  François Logerot n'a pas convaincu. Ce vendredi 8 juin au matin sur Franceinfo, François Logerot était dans une position très inconfortable : celui du mauvais élève accusé d'avoir mal travaillé, et sommé de se justifier. En effet, depuis quelques... [Lire la suite]
jeudi 7 juin 2018

Comptes de campagne : que reproche-t-on à Emmanuel Macron dans l'affaire des ristournes ?

Plus d'un an après la fin de la campagne présidentielle, les comptes de campagne d'Emmanuel Macron font polémique. Le candidat victorieux de la dernière élection a-t-il bénéficié d'avantages financiers, notamment pour la location de salles où il a tenu meeting, par rapport à d'autres candidats? Comme Mediapart et Le Monde en avril et en mai, Franceinfo fait aussi état jeudi de "prix cassés" et de "ristournes cachées". L'Elysée s'en défend et la commission de contrôle a réaffirmé jeudi midi qu'il n'y avait... [Lire la suite]
vendredi 25 mai 2018

Droit de réponse de Jean-François Jalkh, Délégué national aux affaires juridiques, suite à l'article du Parisien du 25 mai 2018

Droit de réponse de Jean-François Jalkh, Délégué national aux affaires juridiques, suite à l'article du Parisien du 25 mai 2018 La législation électorale impose à chaque candidat d’établir un compte de campagne retraçant, « selon leur origine, l’ensemble des recettes perçues et, selon leur nature, l’ensemble des dépenses engagées ou effectuées en vue de l’élection » (art. L. 52-12 du code électoral). Ce compte est examiné par une Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) composée... [Lire la suite]
lundi 30 avril 2018

Emmanuel Macron aurait bénéficié de ristournes élevées pendant la campagne

  C’est une remarque de la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques (CNCCFP) qui fait tiquer Mediapart. Selon le site d'informations, la commission a relevé les promotions "d’un pourcentage anormalement élevé" de la part de GL Events, à qui Emmanuel Macron a loué plusieurs salles lors de ses meetings. Cette note épingle une facture en particulier. Celle du meeting du 10 décembre 2016 à la porte de Versailles, qui a chuté de 9.000 euros. Certaines prestations ont été rabotées à -30%,... [Lire la suite]
lundi 19 février 2018

Le Monde pris en flagrant délit de grave diffamation

Communiqué de presse de Marine Le Pen du 13/02/2018 Contrairement à ce qu’affirme un article du Monde du 13 février 2018, l’intégration dans le compte de campagne de madame Marine Le Pen des intérêts d’emprunts correspondant aux emprunts signés avec les partis politiques Front national et Cotelec est parfaitement légale et ne constitue donc en aucun cas une « importante irrégularité », le mémento de la Commission des comptes de campagne n’étant qu’indicatif et ne préjugeant pas des décisions de la CNCCFP. Jusqu’au 31 décembre... [Lire la suite]
jeudi 4 janvier 2018

Les comptes de campagne de Marine Le Pen pour la présidentielle ont été validés

La candidate du FN va donc pouvoir se faire rembourser par l'État un peu plus de 10 millions d'euros. Une bonne nouvelle pour Marine Le Pen, alors que son parti connaît des difficultés financières. "Sans ça, on était au fond du trou", admet l'un des fidèles de Marine Le Pen. La Commission des comptes de campagne a approuvé les comptes de la campagne présidentielle de la candidate du Front National. Ce qui signifie, au-delà du fait qu'elle ne s'expose à aucune sanction, qu'elle aura droit au remboursement prévu par la... [Lire la suite]
mercredi 22 juillet 2015

Le Conseil constitutionnel a traité le candidat Francois Hollande avec beaucoup de mansuétude…

  Communiqué de presse du Front National du 22/07/2015 Un article de l’Express du 21 juillet 2015 nous apprend que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a estimé que le compte de campagne du candidat à la présidentielle 2012 Francois Hollande comportait de très nombreuses irrégularités. Dans une lettre du 17 septembre 2012, la commission déplore « l’absence de communication de pièces justificatives indispensables, l’insuffisance des explications et précisions nécessaires à... [Lire la suite]
mardi 21 juillet 2015

Cafouillages dans les comptes de campagne de Hollande

Aucun soupçon sur les comptes de campagne 2012 du candidat François Hollande, mais une grosse pagaille. Comme le révèle L'Express , qui cite un échange de courriers jusqu'alors confidentiels, mais désormais consultables à la suite d'une décision du Conseil d'État, la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) a eu quelques problèmes en ce qui concerne les comptes du président. La CNCCFP a ainsi réclamé au trésorier de la campagne de l'actuel président quatre mois après l'élection 450 pièces... [Lire la suite]