mardi 18 septembre 2018

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais sur la suppression de 1 800 postes dans l’enseignement secondaire

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais sur la suppression de 1 800 postes dans l’enseignement secondaire du 18/09/2018 M. Bruno Bilde interroge M. le ministre de l’Education sur l’annonce de la suppression de 1 800 postes de fonctionnaires dans les collèges, les lycées et les services administratifs en 2019. Lors de la campagne présidentielle de 2017, le candidat Emmanuel Macron avait fait de l’éducation l’une de ses priorités en intégrant à son programme ses vœux pour la jeunesse de France : « Les... [Lire la suite]
dimanche 16 septembre 2018

Pierre Moscovici a peur du populisme… et on le comprend !

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du RN, ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par François Teutsch le 15/09/2018 Pierre Moscovici a peur. L’ancien ministre socialiste, ex-éléphant du PS, désormais commissaire européen chargé des affaires économiques, s’exprime dans Le Figaro. Ce dont il a peur, c’est du populisme et du nationalisme qui monte en Europe. ... [Lire la suite]
samedi 15 septembre 2018

Le cas hongrois, un révélateur

  Bruno Gollnisch évoquait dans son tout récent entretien enregistré le 12 septembre au Parlement européen de Strasbourg  les débats autour du cas du national-conservateur Viktor Orban. En l’espèce la volonté des progressistes européistes de mettre au ban la Hongrie et les Hongrois, jugés coupables de déviances idéologiques car accordant massivement leurs suffrages à M.  Orban et à son parti Fidesz. Les députés étaient amenés à se prononcer sur le rapport de l’écolo-gauchiste néerlandaise Judith... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2018

Migrants, islamisme et trafic d’êtres humains : Kosovo, le trou noir de l’Europe

Tribune libre de Dominique Bilde, Député français au Parlement européen du 14/09/2018 “Recoudre cette blessure ouverte”, c’est par cette introduction larmoyante que le député socialiste slovène Tanja Fajon a fait avaler ce jeudi une énième couleuvre immigrationniste aux États membres de l’Union européenne.[1] La manœuvre est habile, puisque le vote des sanctions contre la Hongrie de Viktor Orban et de la réforme des droits d’auteur détournaient opportunément l’attention de la libéralisation des visas avec le Kosovo, dont... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2018

Moscovici s'inquiète de l'existence de «petits Mussolini», Salvini l'invite à «se laver la bouche»

Se sentant visés par le commissaire européen qui, inquiet de la progression du populisme en Europe, a évoqué la possible existence de nos jours de «petits Mussolini», les ministres italiens et Luigi Di Maio ont répliqué avec vigueur. Le Point Godwin était proche Lors d'une conférence de presse le 13 septembre, Pierre Moscovici a estimé qu'«aujourd'hui, il exist[ait] un climat qui ressembl[ait] beaucoup aux années 1930». Evoquant la montée de partis populistes et critiques vis-à-vis de l'Union européenne,... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2018

Nouvelle trahison des pro-Wauquiez au Parlement européen

Communiqué de Gilles Lebreton, député français et chef de la délégation RN au Parlement européen du 13/09/2018 Le PPE, qui est le groupe parlementaire européen dans lequel siègent les eurodéputés LR, s’est levé le 12 septembre pour réserver une « standing ovation » au discours sur l’état de l’UE que Jean-Claude Juncker venait de prononcer. Laurent Wauquiez tente en France d’aligner son programme sur celui du RN dans l’espoir de faire croire qu’il aurait la volonté de défendre notre pays contre l’UE. Mais dans les faits, ses... [Lire la suite]
jeudi 13 septembre 2018

Nicolas Bay : « 72 migrants clandestins dans un petit village, c’est un scandale démocratique et une injustice ! »

Boulevard Voltaire Entretien avec Nicolas Bay, co-président du groupe ENL au Parlement européen, député européen RN, du 12/09/2018 Les députés européens ont sorti l’arme nucléaire contre Viktor Orban. C’est sous ce dénominatif qu’est qualifié l’article 7 des traités européens. Ils bannissent la Hongrie des débats européens. Quelle réaction avez-vous eue suite à cette décision de vos collègues ? Les institutions européennes sont dans une sorte de fuite en avant contre un pays et un gouvernement qui refusent les diktats de la... [Lire la suite]
mercredi 12 septembre 2018

Article 7 : le Parlement européen adopte une motion punitive contre la Hongrie

Le Parlement européen a voté pour demander à l'Union européenne de lancer l'article 7, procédure radicale permettant à Bruxelles de sanctionner la Hongrie, qu'elle accuse de mettre à mal les «valeurs» de l'Union européenne. Par 448 voix pour, 197 contre et 48 abstentions, le Parlement européen de Strasbourg a adopté une motion inédite le 12 septembre permettant de déclencher l'article 7 contre la Hongrie. Cette procédure radicale permet à Bruxelles de sanctionner le gouvernement de Viktor Orban en raison d'«une violation grave et... [Lire la suite]
mercredi 12 septembre 2018

Viktor Orbán dénonce le chantage de l’UE

Le Premier ministre conservateur hongrois Viktor Orbán était ce mardi 11 septembre 2018 au Parlement européen de Strasbourg pour s’exprimer dans les discussions portant sur le rapport Sargentini – du nom de sa rédactrice principale Judith Sargentini, députée européenne de la Gauche verte – qui dénonce la situation de « l’État de droit » en Hongrie. Il est demandé à l’encontre de la Hongrie l’activation de l’article 7 du Traité sur l’Union européenne, qui vise à suspendre un certain nombre de droits de l’État-membre ciblé,... [Lire la suite]