mercredi 4 octobre 2017

Venus rencontrer Emmanuel Macron en déplacement, des salariés de GM&S dispersés au gaz lacrymogène

Ouvert au dialogue, Emmanuel Macron ? Manifestement uniquement quand celui-ci est bien préparé à l'avance. Des salariés de l'usine GM&S de La Souterraine (Creuse), qui tentait d'approcher du président de la République à l'occasion d'une visite en Corrèze, ont été dispersés par les forces de l'ordre à grand renfort de gaz lacrymogène, rapporte La Montagne. “Emploi du temps incompressible” Jeudi matin, Emmanuel Macron se rendait dans la petite ville d'Egletons, en Corrèze, pour y inaugurer le nouveau campus d'un établissement... [Lire la suite]
samedi 2 septembre 2017

GM&S: l'offre de reprise "insuffisante" sur l'emploi ou le social, insiste le personnel

A trois jours de l'audience qui pourrait entériner la reprise par l'emboutisseur GMD --seule offre ferme-- leComité d'entreprise considère qu'en l'état des engagements de PSA et Renault (principaux clients de GM&S) l'offre est "largement insuffisante quand au nombre de postes conservés", soit 120 sur les 277 qui font deGM&S le deuxième employeur privé de Creuse.  Evoquant la "casse sociale énorme" et lesrépercussions sur le bassin d'emploi, le CE estime en outre que "seul un plan social digne de ce nom, éventuellement... [Lire la suite]
mardi 22 août 2017

Rentrée difficile pour les salariés de GM&S

Ils sont partis en vacances sans savoir s’ils allaient garder leur emploi. Les quelque 277 salariés de l’usine GM&S à la Souterraine sont rentrés de congés aujourd’hui… alors que laproduction n’a toujours pas repris, rapporte France Bleu Creuse. Deuxième employeur privé du département de la Creuse, lesite de l’équipementier automobile est toujours en redressement judiciaire. Le tribunal de commerce de Poitiers a reporté sa décision au 4 septembre prochain concernant le sort du site creusois pour lequel le groupe GMD a fait une... [Lire la suite]
vendredi 19 mai 2017

GM&S Industry : La désindustrialisation poursuit sa course folle !

Communiqué de presse de Bernard Monot, Député français au Parlement Européen, Stratégiste économique du Front National du 19/05/2017 Les dernières victimes de la désindustrialisation de notre pays sont les 283 salariés de l’usine de sous-traitance mécanique GM &S Industry à La Souterraine, dans la Creuse. En effet, depuis six mois, les tractations pour la reprise du site traînent en longueur et la liquidation menace l’entreprise. L’usine, placée en redressement judiciaire depuis décembre 2016, est le second employeur... [Lire la suite]
lundi 8 août 2016

En Creuse comme ailleurs, les agriculteurs appellent au secours…

Communiqué de presse de Philippe Loiseau, député français au Parlement européen du 08/08/2016 Je me suis rendu en Creuse à l’appel d’agriculteurs désespérés. Producteurs de lait, éleveurs ovins et bovins, tous ont dressé un tableau catastrophique de l’agriculture française. Agriculteur moi-même, je les comprends parfaitement. Toutes les filières sont dans le rouge, y compris le colza qui a subi une perte de 30%, les céréales de 40%. Tous vendent à perte en subissant la pression de la grande distribution qui impose ses vues aux... [Lire la suite]
vendredi 14 décembre 2012

Politique de la ville : trente années d'illusions

Valeurs Actuelles Par François Bousquet le 13/12/2012 Puits sans fond pour les finances publiques, elle est aussi le tombeau des illusions républicaines. Et si le problème résidait ailleurs que dans la “pauvreté” ? Le 14 août 2012, tandis que la France brûle sous le soleil, les voitures s’embrasent dans la banlieue d’Amiens. Trois semaines plus tôt, juste avant de partir en vacances, les magistrats de la Cour des comptes ont rendu un rapport qui, période oblige, passe alors totalement inaperçu : “La politique de la ville, une... [Lire la suite]
jeudi 18 octobre 2012

Des médecins humanitaires vont s’installer en Auvergne

Novopress 17/10/12 – 20h30 Paris (NOVOpress) – L’ONG Médecins du Monde a annoncé qu’elle allait ouvrir une mission dans le Puy-de-Dôme à destination du monde rural Le premier centre sera ouvert dans les Combrailles, une zone à cheval sur le Puy-de-Dôme, la Creuse et l’Allier. Il s’agit d’une première expérience tristement révélatrice de l’état de nos campagnes et qui confirme de fait, comme le démontre les travaux statistiques sur le sujet, que la véritable pauvreté se situe dans les zones rurales encore très largement... [Lire la suite]