mercredi 19 septembre 2018

Arme, oreillettes et voiture de police... mais Alexandre Benalla n'était ni garde du corps, ni policier

Non, Alexandre Benalla n'était ni le garde du corps d'Emmanuel Macron, ni un policier en service. C'est ce que s'est évertué à démontrer l'ancien chargé de mission de l'Elysée lors de son audition, ce mercredi, devant la commission d'enquête du Sénat. Questionné sur son rôle aussi bien pendant la campagne du candidat Macron que lors de son arrivée à l'Elysée, le jeune homme de 27 ans a indiqué vouloir "être tout à fait précis".  "Je n’ai jamais été ni policier, ni garde du corps du président de la République",... [Lire la suite]
lundi 25 juin 2018

Manu, tu (re)descends

Le président turc sortant Recep Tayyip Erdogan et son parti islamiste AKP n’ont pas vraiment  la cote en Europe mais ont remporté largement les élections présidentielle et législatives de cette fin de semaine en Turquie. M. Erdogan a été réélu dés le premier tour, promettant de se doter au passage de pouvoirs (encore) renforcés et l’AKP est assuré de rafler la majorité au Parlement. Il parait pourtant que l’opposition croyait en ses chances…  Résultats électoraux qui coïncident  avec le tenue dimanche d’un... [Lire la suite]
lundi 25 juin 2018

Les travelos à l’Elysée

Alors qu’Emmanuel Macron a sévèrement remonté les bretelles d’un adolescent qui l’avait appelé « Manu », il a trouvé tout à fait digne et adapté de poser avec son épouse aux côtés de travestis gainés de résille qui ont balancé insultes et éructations sur le perron de l’Elysée. C’est comme pour Médine, c’est de l’art. Voici quelques extraits des paroles qui ont résonné à l’Elysée jeudi soir pour la Fête de la musique où 1 500 invités avaient été conviés par le couple Macron à se déhancher sur de l’électro et... [Lire la suite]
dimanche 24 juin 2018

« This is the end… » : Fête de la musique 2018 à l’Elysée

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du RN, ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par Pierre-Emile Blairon le 24/06/2018 C’est par ces mots, « This is the End » (« c’est la fin »), titre d’une chanson pathétique et envoûtante des Doors, que commence – mais oui – le splendide et terrible film du réalisateur Francis Ford Coppola, dont il a... [Lire la suite]
mercredi 6 juin 2018

Création de la marque Elysée

Communiqué de presse de Louis Aliot, Député des Pyrénées Orientales du 06/06/2018 Fin mai, le directeur de cabinet de l’Elysée Patrick Strzoda déposait une nouvelle marque à l’INPI répondant au curieux nom d’« Elysée – Présidence de la République », comme l’a révélé La Lettre A qui a indiqué que cette licence exclusive pourrait permettre de « réfléchir à une stratégie marketing avec des produits adaptés, une distribution élargie et la recherche d’une plus grande visibilité ». Peut-être jaloux de Donald Trump, Emmanuel Macron... [Lire la suite]
lundi 4 juin 2018

Visé par une plainte d’Anticor, Alexis Kohler passe malgré lui de l’ombre à la lumière

Alexis Kohler a « pris note » de la plainte déposée contre lui par Anticor, a indiqué l’Elysée ce lundi. Soupçonné par l’association d’avoir confondu intérêts familiaux et intérêt public dans le dossier STX France – suite à plusieurs articles de Mediapart - le secrétaire général de l’Elysée se retrouve en pleine lumière. Alors que son rôle médiatique se limitait à la lecture des noms des ministres au moment de la formation du gouvernement d’Edouard Philippe, c’est désormais sur lui que se... [Lire la suite]
mardi 17 avril 2018

Nouvelle-Calédonie : l'Élysée peine à organiser le voyage de Macron à Ouvéa

Je vous repose rapidement le décor. La Nouvelle-Calédonie, c'est ce petit territoire français perdu au milieu du Pacifique. Ses habitants sont appelés aux urnes en novembre pour décider de rester français, ou de prendre leur indépendance. Un référendum qui suscite sur place pas mal de tension. C'est dans ce contexte que le chef de l'État a prévu de visiter l'île début mai.Selon  nos informations, les équipes de l'Élysée se sont rendues sur place, en Nouvelle-Calédonie, pour repérer les lieux. C'était la... [Lire la suite]
jeudi 24 août 2017

26 000 euros pour trois mois : la facture de maquillage (très) salée d'Emmanuel Macron

L'Elysée a payé 26 000 euros la maquilleuse du président de la République pour trois mois de travail à l'Elysée et en déplacement. Une révélation qui rappelle le cas du coiffeur de François Hollande. Le magazine Le Point a mis la main sur deux factures de 16 000 et 10 000 euros au nom de Natacha M., maquilleuse attitrée d'Emmanuel Macron qui le suit depuis sa campagne. Ces frais de 26 000 euros de maquillage couvrent une période de trois mois de travail selon l'hebdomadaire.  Une révélation qui n'est pas sans... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 3 juin 2016

Inondations: et si la présidence de la République déménageait à Vincennes ?

Manuel Valls vient de déclencher le plan de continuité du travail gouvernemental face à la montée des eaux de la Seine. Il prévoit le transfert des personnels de l'exécutif vers des locaux à l'abri de toute crue. Pour le moment, les services se contentent de se tenir prêt. Si la situation s'aggravait, la présidence de la république trouverait refuge au château de Vincennes.  Sous les lambris de la République, dans les dédales de l’administration, dans les couloirs des ministères, on n’est plus très loin d’un grand... [Lire la suite]
vendredi 9 janvier 2015

Déclaration de Marine Le Pen sur le perron de l’Elysée : « l’unité nationale a été brisée par le PS et l’UDI »

A sa sortie de l’Élysée, après sa rencontre avec François Hollande, la présidente du FN Marine Le Pen a répété qu’elle n’irait pas à la «marche républicaine» prévue dimanche. « Pour être tout à fait honnête, le président de la République a indiqué que ma sécurité serait assurée et je l’en remercie mais je ne vais pas forcer les cordons des organisateurs de la manifestation pour essayer de m‘introduire dans une manifestation où, manifestement, les organisateurs principaux ne veulent pas nous voir. Je ne vais pas là où l’on ne... [Lire la suite]