mercredi 19 septembre 2018

Arme, oreillettes et voiture de police... mais Alexandre Benalla n'était ni garde du corps, ni policier

Non, Alexandre Benalla n'était ni le garde du corps d'Emmanuel Macron, ni un policier en service. C'est ce que s'est évertué à démontrer l'ancien chargé de mission de l'Elysée lors de son audition, ce mercredi, devant la commission d'enquête du Sénat. Questionné sur son rôle aussi bien pendant la campagne du candidat Macron que lors de son arrivée à l'Elysée, le jeune homme de 27 ans a indiqué vouloir "être tout à fait précis".  "Je n’ai jamais été ni policier, ni garde du corps du président de la République",... [Lire la suite]
mercredi 19 septembre 2018

Ce sera eux ou nous

Sans trop de risque d’être contredit, le site euractiv expliquait hier à ses lecteurs que  «les  thèmes du Conseil européen informel »  qui débutera à Salzbourg (Autriche)  jeudi (Brexit, sécurité intérieure et immigration)   «  risquent d’entraîner des discussions animées. » D’autant est-il avancé que « le rôle de la présidence autrichienne, dont le gouvernement comprend des membres d’extrême-droite (comprendre les ministres issus du mouvement d’opposition nationale FPÖ,... [Lire la suite]
mercredi 19 septembre 2018

Autoroutes : le nouveau cadeau du gouvernement aux sociétés gestionnaires

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Rassemblement National du 19/09/2018 Le bradage du patrimoine des Français continue, en catimini, dans leur dos et pour le seul bénéfice des actionnaires des sociétés d’autoroutes. Selon les Echos, les ministères des Transports et de l’Action des Comptes publics ont confié à leurs services une mission sur l’évolution de la gestion du réseau routier national non cédé, évoquant parmi les pistes explorées, un adossement des tronçons d’autoroutes publiques se situant aux abords des... [Lire la suite]
mercredi 19 septembre 2018

Après le meurtre d’un sapeur-pompier, le coup de gueule d’un général contre la haine

Boulevard Voltaire Par Georges Michel le 16/09/2018 « Une société qui ne protège pas ses anges gardiens est vraiment malade. » En principe, c’est les anges gardiens qui protègent, rétorquera-t-on. C’est, pourtant, ce qu’un général de l’armée française vient d’écrire. En l’occurrence, il s’agit du général Jean-Claude Gallet, commandant la brigade des sapeurs-pompiers de Paris. Âgé de 53 ans, ce saint-cyrien est un authentique soldat du feu qui a servi à tous les grades et échelons dans cette formation prestigieuse :... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais sur la suppression de 1 800 postes dans l’enseignement secondaire

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais sur la suppression de 1 800 postes dans l’enseignement secondaire du 18/09/2018 M. Bruno Bilde interroge M. le ministre de l’Education sur l’annonce de la suppression de 1 800 postes de fonctionnaires dans les collèges, les lycées et les services administratifs en 2019. Lors de la campagne présidentielle de 2017, le candidat Emmanuel Macron avait fait de l’éducation l’une de ses priorités en intégrant à son programme ses vœux pour la jeunesse de France : « Les... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

Augmentation des taxes sur les carburants : le gouvernement veut-il ruiner les Français ?

Communiqué de Louis Aliot, député des Pyrénées-Orientales du 18/09/2018 Comme si les Français n’étaient déjà pas suffisamment étouffés par les impôts, le gouvernement devrait augmenter très largement les taxes sur les carburants. Pour vous donner une idée, le coût à la pompe était de à 77 centimes le litre en 1998, de 1,48 euro aujourd’hui, et sera en 2022 d’environ 2 euros. Bref, les 40 millions d’automobilistes français sont les vaches à lait de l’Etat, dépensant en moyenne 1.740 euros par an pour leur essence. Évidemment, ce... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

La santé des habitants des Hauts de France est la dernière des priorités de M. Bertrand

Communiqué de presse de Philippe Eymery, président du groupe RN au Conseil régional des Hauts-de-France du18/09/2018 Ce mardi 18 septembre, le président Macron  dévoilait le plan « Ma Santé 2022 » porté par la ministre Agnès Buzin. Nous n’analyserons pas ici les 54 points de ce plan de santé gouvernemental. Cependant, nous ne pouvons que constater l’absence d’un quelconque équivalent régional après 3 ans de mandat de M. Bertrand! Pourtant, si l’on se réfère à la page 93 de son projet de campagne « Une région au travail », on... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

Candidat aux municipales à Lyon, Collomb envisage de quitter le gouvernement dès 2019

C'était un scénario envisagé par la plupart des élus lyonnais. Gérard Collomb sera candidat aux municipales à Lyon, en 2020, annonce-t-il dans un entretien à L'Express à paraître mercredi. «C'est loin, les municipales. Si d'ici là on ne m'a pas diagnostiqué de maladie grave [rires], je serai candidat à Lyon», assure le ministre de l'Intérieur. Avant d'ajouter: «Je pense qu'à Lyon j'apporte une plus-value forte». Il brigue ainsi un quatrième mandat, après avoir dirigé la ville pendant 16 ans, de 2001 jusqu'à sa... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

Nouvelle place Maurice-Audin : la culpabilité jusqu’à la nausée

Après la reconnaissance par Emmanuel Macron de ce que la mort du membre du parti communiste algérien Maurice Audin, 25 ans, capturé par les parachutistes français en pleine bataille d’Alger, et porté disparu, avait été le fait d’un « système institué alors en Algérie par la France », la mairie de La Courneuve (93) a décidé, vendredi 14, au premier jour de la Fête de l’Huma, de donner son nom à une place de la ville. La cérémonie s’est déroulée en présence de la veuve de Maurice Audin, du maire (PC) de La Courneuve, Patrick... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

Plan Santé Macron-Buzyn : suite… et presque mort de la médecine à la française

Communiqué de presse du Dr Joëlle Melin du 18/09/2018 Macron, dernier avatar ringard d’un système pompier- pyromane ? Bien sûr !!! Le « plan santé » présenté aujourd’hui comme un des phares du quinquennat n’est en fait que l’épisode sans envergure et totalement prévisible d’un long scénario de la fin de notre médecine à la française. Et un long discours, où chaque phrase réinvente l’eau tiède à coups de rétablissement de bonnes mesures qui ont été abandonnées par 40 ans de gouvernements successifs inféodés à Bruxelles. Car les... [Lire la suite]