lundi 14 mai 2018

Essonne : la réquisition de gymnases pour accueillir des migrants fait polémique

Au cœur de l’été, à la fin du mois de juillet dernier, l’accueil d’environ deux cents migrants dans des gymnases de Dourdan et Corbeil-Essonnes n’avait pas posé problème. Mais cette fois, la situation est plus tendue à Sainte-Geneviève-des-Bois et Morsang-sur-Orge. Les municipalités ont appris il y a peu qu’un gymnase sera bientôt réquisitionné par l’Etat dans chacune des deux villes afin d’accueillir des personnes évacuées d’un campement parisien. Une aide de courte durée : les migrants ne devraient rester que « 15 jours... [Lire la suite]
vendredi 20 avril 2018

Manuel Valls pourrait être candidat à la mairie de Barcelone

Manuel Valls va-t-il relancer sa carrière politique en Espagne ? Né à Barcelone, l'ancien Premier ministre réfléchirait à briguer la mairie de la ville, lors des municipales en 2019, rapportent vendredi plusieurs médias espagnols dont La Vanguardia. Un intérêt confirmé par Manuel Valls auprès d'Europe 1. "Je vais y réfléchir", a-t-il poursuivi sur la chaîne de télévision publique TVE où un journaliste catalan l'interrogeait sur cette possibilité. Il avait été naturalisé à l'âge de 20 ans Selon La Vanguardia,... [Lire la suite]
lundi 26 mars 2018

Essonne : la mairie d'Athis-Mons refuse de scolariser des enfants syriens

La mairie a annoncé lundi qu'elle ne se conformerait pas pour l'heure au jugement du tribunal administratif de Versailles, qui avait donné jusqu'à fin mars à la commune pour procéder à l'inscription d'une cinquantaine d'enfants. À Athis-Mons, petite commune d'Essonne au sud de Paris, près de 200 personnes, dont une majorité de Syriens, occupent illégalement d'anciens pavillons de l'aviation civile, situés près de l'aéroport d'Orly. Ils squattent depuis 2015 ces logements vides, rattachés au ministère de la Transition écologique,... [Lire la suite]
jeudi 18 janvier 2018

À Fleury-Mérogis, des détenus se rebellent contre la grève des surveillants

Après deux heures d'immobilisation jeudi, à la mi-journée, dans la cour de ce centre pénitentiaire de l'Essonne, les 123 prisonniers ont fini par regagner leurs cellules dans l'après-midi. La tension monte à tous les étages dans les prisons de France. Depuis l'agression par un islamiste de trois surveillants à Vendin-le-Vieil, la semaine dernière, les surveillants se mobilisent. Jeudi matin, ceux qui réclament plus de moyens et une meilleure prise en charge des détenus radicalisés étaient encore plusieurs centaines... [Lire la suite]
jeudi 26 octobre 2017

A Saclay, Emmanuel Macron enterre l’avenir de l’excellence française

Communiqué deWallerand de Saint Just, Président du groupe FN-IDF Bleu Marine à la Région Ile-de-France du 26/10/2017 Emmanuel Macron a enterré hier àSaclay le grand projet de centre universitaire d’envergure internationale lancé il y a plus de 10 ans et qui a déjà coûté près de 5 milliards d’euros, cela à l’heure où la recherche française souffre de sous-financement chronique. En lieu et place du grand campus prévu, deux, voire trois regroupements différents : d’un côté les grandes écoles, de l’autre les universités et en leur... [Lire la suite]
lundi 9 octobre 2017

Corbeil-Essonnes : 2 voyageurs poignardés dans la gare RER

Quelques jours après l’attaque de la gare Saint-Charles à Marseille qui a coûté la vie à deux cousines, c’est une nouvelle agression au couteau qui a eu lieu à la gare RER de Corbeil-Essonnes (Essonne). Selon les informations de nos confrères du journal Le Parisien, deux personnes ont en effet été attaquées par un individu qui les a poignardées à plusieurs reprises. Les victimes hors de danger La scène s’est déroulée ce samedi 7 octobre aux alentours de 23h30. Alors qu’elles circulaient dans la gare, les deux victimes ont été... [Lire la suite]
vendredi 6 octobre 2017

Règlements de compte et fusillade à Grigny, l’Etat toujours aussi impuissant !

Communiqué d'Audrey Guibert ,Secrétaire départementale du Front national de l'Essonne, Conseillère régionale d'Ile-de-France du 05/10/2017 Une fusillade, suivie d’une rixe impliquant une centaine de personnes, a éclaté dans le quartier de la Grande Borne à Grigny sur fond probablement de règlement de compte, faisant un mort et un blessé très grave dont le pronostic vital est engagé. Les deux victimes de cette fusillade sont connues des autorités pour trafic de stupéfiants. Ces affrontements entre bandes rivales d'une extrême... [Lire la suite]
jeudi 5 octobre 2017

Essonne : une fusillade fait deux blessés graves à Grigny

Deux frères de 26 et 28 ans ont été grièvement blessés par balles dans la cité de la Grande Borne située sur les communes de Grigny et Viry-Châtillon (Essonne), jeudi 5 octobre. Les deux hommes ont été touchés "au niveau de la tête", et leur pronostic vital est "très sérieusement engagé", selon un communiqué du procureur. Les deux hommes sont connus de la police pour trafic de stupéfiants.Après les faits, survenus vers 12h30, une rixe impliquant une centaine de personnes a éclaté, avant que le calme ne soit rétabli par les forces de... [Lire la suite]
mardi 3 octobre 2017

Paris : plusieurs interpellations après la découverte de bonbonnes de gaz

Selon nos informations, plusieurs hommes ont été arrêtés, ce lundi 2 octobre, après la découverte, ce samedi au petit matin, de bonbonnes de gaz munies d'un dispositif de mise à feu devant un immeuble de la rue Chanez, proche de la porte d'Auteuil dans le 16e arrondissement à Paris. Les interpellations ont notamment eu lieu dans les communes d'Arpajon et de Draveil dans l'Essonne. Un homme, présenté comme le principal suspect et fiché par les services de renseignements pour ses liens avec la mouvance islamiste... [Lire la suite]
samedi 3 juin 2017

Notre société s’ensauvage : le procès du racisme anti-blanc à Évry

Par Dominique Bilde, députée FN au Parlement européen, le 03/06/2017 Souvenez-vous, une jeune fille était victime d’un viol collectif dans la ville d’Évry, fief de Manuel Valls, en 2014. À l’époque, ce cas avait suscité une vive émotion en raison de son hyper-violence, mais aussi des motivations racistes des agresseurs. Une indignation qui s’était malheureusement cantonnée aux réseaux sociaux, aucun des acteurs du gouvernement d’alors n’ayant daigné réagir. Il ne fallait peut-être pas « faire le jeu du Front national »…... [Lire la suite]