samedi 16 juin 2018

Plus de TGV à Lons-le-Saunier : la désertification en marche !

La SNCF vient d'annoncer que le désserte TGV Strasbourg-Marseille en passant par Lons-le-Saunier avec , évidemment pour arrêt, Lyon, va être interrompue dès 2019 en raison d'importants travaux à la gare de Lyon-Part Dieu. Le TGV assurait jusque là deux fois par jour la préfecture de notre département. Cela touchera aussi les autres trains... Le Progrès fait mention d'un communiqué de la Région Bourgogne-Franche-Comté qui, à juste titre, dénonce cet inquiétante décision. "Nous avons pris acte des travaux importants et... [Lire la suite]
jeudi 14 juin 2018

Alstom: GE renonce à ses engagements sur l'emploi en France

Nouveau rebondissement dans le dossier Alstom qui alimente la polémique depuis quatre ans: le PDG de GE, John Flannery, s'est rendu mardi à Bercy pour annoncer au ministre de l'Economie Bruno Le Maire que l'engagement de créer 1.000 emplois nets d'ici la fin de l'année était "hors d'atteinte". Le patron de GE a assuré être "confronté à un environnement difficile du fait de l'évolution défavorable de ses marchés historiques dans le secteur de l’énergie", selon le ministère. M. Flannery a succédé l'an passé à Jeff Immelt, le... [Lire la suite]
samedi 9 juin 2018

Attentat du Bataclan : la famille de Cédric Gomet porte plainte avec d'autres familles de victimes

Cette plainte "est quelque chose de nécessaire", a affirmé à l'AFP  Sébastien Gomet, frère de Cédric, originaire de Foucherans dans le Jura. Agé de 38 ans, architecte à Lyon et frère de Cédric qui a été tué au Bataclan, Sébastien Gomet précise qu' "il fallait à un moment donné être un déclencheur et nous avons accepté de tenir ce rôle". Dans ce reportage de France Télévisions, Sébastien Gomet explique les raisons pour lesquelles il a décidé, avec sa famille, de porter plainte.   Cet aspect de la sanglante... [Lire la suite]
mercredi 6 juin 2018

Besançon : un couple fonce en voiture sur des policiers municipaux

Un homme et une femme ont tenté de renverser des policiers municipaux, en voiture, mercredi 6 juin 2018 en début d'après-midi à Besançon, rapporte France Bleu Besançon.   Les deux agents ne sont pas blessés. Ils venaient d'arrêter le conducteur et sa passagère pour les verbaliser. Le couple n'a pas apprécié. Ils ont menacé et insulté les policiers, avant d'essayer de partir.   Le couple interpellé quelques centaines de mètres plus loin Les agents se sont alors placés devant la voiture pour l'empêcher... [Lire la suite]
vendredi 25 mai 2018

Suite à l'agression de Dijon

Publication de Julien Odoul, Président du groupe Front National au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 25/05/2018 Pour avoir porté un décolleté, une femme a été insultée et frappée en gare de Dijon par deux migrants afghans installés à Dole.  Je rappelle que la majorité socialo-macroniste de Bourgogne Franche-Comté et leurs alliés de la droite ont voté le versement de 1,8 million d’euros depuis 2016 pour loger, nourrir, intégrer, donner des cours de français à ces sauvages...  Ces individus n’ont qu’un projet : nous... [Lire la suite]
jeudi 24 mai 2018

Escroquerie dans le Jura : un homme usurpe l'identité de l’association des paralysés de France

  Les faits se sont déroulés dans le département du Jura ce mois de mai 2018. Un escroc démarcherait des commerces afin de collecter des dons pour les paralysées de France, selon l'APF 39. "Plusieurs commerçants de Clairvaux-Les-Lacs et de Pont-De-Poitte nous ont informés qu’un homme se présentait actuellement dans les commerces du Jura se revendiquant d'APF France handicap pour recueillir des fonds visant à financer des séjours vacances pour des personnes en situation de handicap", précise l'association. "Nous souhaitons... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Le centre hospitalier Louis Pasteur de Dole n'a plus d'unité de soins intensifs en cardiologie

Depuis ce vendredi 18 mai, il n'y a plus d'unité de soins intensifs au service cardiologie de l'hôpital général Louis Pasteur de Dole. Après la suppression de la  Maternité  et du service de chirurgie de l'hôpital de Saint-Claude c'est la partie nord du département qui se voit elle aussi impactée par les décisions de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté, même si dans ce cas précis (selon la direction du centre hospitalier) la fermeture des six lits de soins intensifs sont imputables au départ de... [Lire la suite]
jeudi 10 mai 2018

Jura : la police mise en veilleuse la nuit faute d’effectifs

Un commissariat au bord de la crise de nerfs. Dans le Jura, les 20 000 habitants de la circonscription de sécurité publique de Lons-le-Saunier, la préfecture, doivent désormais se passer de brigade anticriminalité à partir de 2 heures du matin, en semaine, ainsi que le week-end. La faute à des effectifs policiers très nettement insuffisants. C’est notamment la députée locale qui l’affirme et l’écrit. Le 18 avril, selon un courrier que nous avons pu nous procurer, Danielle Brulebois alertait le ministre de l’Intérieur de cet état de... [Lire la suite]
lundi 30 avril 2018

Ordures ménagères : quand des Suisses considèrent la France comme leur poubelle

La légendaire propreté des Suisses serait donc un mythe ? Oui, à en juger par le comportement d'un certain nombre de Suisses frontaliers. Les douaniers sont les premiers à faire ce constat. De plus en plus de voitures suisses transportent vers la France des sacs poubelles remplis d'ordures.Pour ces Suisses, la France semble donc être la décharge idéale. Et surtout gratuite. Ils sont prêts à prendre le risque d'être verbalisés. L'an dernier, les douaniers ont procédé à 140 saisies, avec 150 euros d'amende par sac poubelle !... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 19 avril 2018

Intermarché ou la politique de la délocalisation intra-française

En tant que responsable du Front National du Jura pour la ville de Dole (à une petite dizaine de kilomètres de Rochefort-sur-Nenon), je tiens à apporter mon soutien aux plus de 200 personnes qui se retrouvent confronté à une décision absurde et lourdes de conséquences pour leur avenir et celui de leurs familles sur eux. Cette décision de fermer la base de distribution de Saint-Dié-des-Vosges  fin 2021 au profit de celle de Rochefort -sur-Nenon actuellement forte de 250 salariés, ne profite en rien aux salariés, on en... [Lire la suite]