mercredi 20 décembre 2017

L'UE déclenche une procédure de sanction inédite contre la Pologne

L'Europe engage le bras de fer avec la Pologne. La Commission européenne a annoncé, mercredi 20 décembre, le déclenchement d'une procédure sans précédent contre Varsovie, pouvant aller jusqu'à priver le pays de ses droits de vote au sein de l'UE. En cause : les réformes judiciaires controversées menées par Varsovie. L'exécutif européen "a conclu aujourd'hui qu'il y a un risque clair d'une violation grave de l'Etat de droit en Pologne", indique la Commission dans un communiqué, précisant qu'elle avait... [Lire la suite]
jeudi 5 octobre 2017

Le chef de l'exécutif catalan critique le roi, Madrid rejette toute médiation

Aucun des deux camps ne semble prêt à céder du terrain. Depuis le référendum d'autodétermination, officiellement interdit et qui s'est déroulé ce dimanche sur fonds de violences policières, Madrid et Barcelone n'ont cessé de durcir le ton. Cette crise devient la plus grave depuis le putsch manqué de 1981. Mariano Rajoy, silencieux depuis dimanche soir, n'avait pas réagi mercredi. Mais il pourrait notamment invoquer l'article 155 de la Constitution, jamais encore utilisé, qui permet de prendre le contrôle des institutions d'une... [Lire la suite]
jeudi 21 septembre 2017

Juncker et Timmermans contre la démocratie… quand ça vote mal

C’est une véritable déclaration de guerre qu’ont lancée le président de la Commission européenne Juncker et son vice-président, Timmermans, une déclaration de guerre contre les élus de droite, qualifiés en vrac d’extrémistes. Et l’instrument de cette guerre sera un charcutage des dotations de chaque groupe parlementaire, de façon à priver l’aile droite de la quote-part de financements qui lui revient. « Notre but ne peut être de remplir les poches des extrémistes », a déclaré Juncker mercredi. Le grand démocrate ne visait... [Lire la suite]
mercredi 10 mai 2017

Le ministre des affaires étrangères de Hongrie appelle le vice-président de la Commission européenne Timmermans à démissioner

Article publié originellement surDaily News Hungary. Hongrie, Budapest – Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, a appelé le premier vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans à démissionner suite à son accusation d’antisémitisme faite contre le premier ministre Viktor Orbán et son gouvernement. Szijjártó a déclaré lors d’une conférence de presse vendredi 5 mai que l’accusation faite par Timmermans dans une interview était « indigne et inacceptable », ajoutant que « la Hongrie a été... [Lire la suite]
mardi 14 février 2017

La Commission européenne menace de punir les Etats qui refusent de se soumettre à l’invasion migratoire !

Communiqué de presse de Steeve Briois, Député européen, Maire d’Hénin-Beaumont et Vice-président du Front National du 14/02/2017 Face à l’invasion migratoire, de nombreux Etats membres de l’Union refusent de prendre en charge l’installation de migrants clandestins sur leur sol. C’est le cas de la Hongrie, de la Pologne, de la Slovaquie et de la République Tchèque qui à l’écoute de leur populations, refusent d’obéir aux oukases des technocrates de Bruxelles. Mais c’est aussi le cas des peuples d’Europe qui dans leur grande... [Lire la suite]
jeudi 9 février 2017

Bruxelles menace de punir les États refusant les réfugiés

La Commission européenne, déterminée à voir les États membres de l’Union honorer leurs engagements en matière d’accueil de réfugiés, pourrait envisager des mesures de sanctions contre les pays récalcitrants le mois prochain « si nécessaire ». « Nous pourrions le faire, nous avons la possibilité d’ouvrir des procédures d’infraction, mais je me demande si ça aidera les réfugiés à court terme », a expliqué Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission, lors d’une conférence de presse à Bruxelles. Il... [Lire la suite]
mercredi 4 mai 2016

Visas : l'Europe cède aux exigences de la Turquie

La décision n'était pas facile, tant elle suscite de réserves au sein de l'Union européenne. Mais Ankara l'attendait avec impatience. La Commission européenne s'est donc exécutée. Elle a recommandé mercredi aux États membres et au Parlement européen d'accepter d'exempter de visas les 75 millions de ressortissants turcs souhaitant effectuer des séjours limités à 90 jours dans les pays de l'espace Schengen, soit 22 des 28 pays de l'UE. Le Royaume-Uni, l'Irlande, la Grèce, Chypre, la Roumanie et la Bulgarie sont restés... [Lire la suite]
mercredi 1 avril 2015

Lutte contre le tourisme social et mise en œuvre de la priorité nationale dans l'accès aux aides sociales des États membres

Question avec demande de réponse écrite à la Commission européenne de Steeve Briois, député européen FN du 01/04/2015 «L’accès au marché du travail et l’accès à la sécurité sociale sont deux choses différentes», a rappelé Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission, lors d’un déplacement au Royaume Uni le 5 mars dernier. Il semble soutenir l’idée que le régime d’accès aux aides sociales des États membres ne peut être assimilé à l’égalité de traitement dans l’accès au marché du travail. Les propos tenus par le... [Lire la suite]