vendredi 13 octobre 2017

Julien Aubert va-t-il se contenter d’une place de gardien de musée ?

Boulevard Voltaire Par Georges Michel, SD adjoint du FN84, le 13/10/2017 Nous n’allons pas nous mentir, ce qu’il restait de gaullisme dans ce parti qu’on appelle Les Républicains s’est fracassé contre le mur de la réalité, cette semaine : Julien Aubert, député de Vaucluse, ne sera pas candidat à la présidence de son mouvement, faute de parrainages. Au fond, c’est peut-être mieux car, semble-t-il, compte tenu des rapports de force au sein des LR, sa défaite était probable. En même temps, c’est dommage : cela aurait... [Lire la suite]
mercredi 11 octobre 2017

Le drapeau : on vit sous son ombre, et sous son ombre on meurt !

Boulevard Voltaire ParGeorges Michel  le 11/10/2017 EnFrance, l’habitude s’est établie depuis plusieurs décennies de pavoiser les édifices officiels avec le drapeau européen. Une coutume qui n’a aucune obligation légale. Jusqu’à nouvel ordre. On y ajoute souvent les couleurs régionales et, sur les parkings des grandes surfaces ou des stations-service, celles de la société de distribution. Révélateur. Il ne manque plus que le slogan publicitaire en guise de devise ou de cri. Par exemple, un truc du genre :... [Lire la suite]
mardi 3 octobre 2017

Les nations dans tous leurs États

Boulevard Voltaire Par Georges Michel le 03/10/2017 Lorsque leKosovo, qui n’a jamais été unÉtat, proclama son indépendance le 17 février 2008, la France de Nicolas Sarkozy, en bonne suiveuse, s’empressa dès le lendemain de reconnaître cette province sécessionniste de la République de Serbie, quelques petites minutes après les États-Unis et juste avant (ouf !)… le Costa Rica ! Le royaume d’Espagne se garda bien d’un tel geste et, jusqu’à ce jour, s’est tenu à cette position diplomatique. Et on le comprend mieux... [Lire la suite]
dimanche 3 septembre 2017

Christophe Barbier, l’encenseur professionnel

Boulevard Voltaire Par Georges Michel le 03/09/2017 « Macron, c’est Louis XIV doublé de Blaise Pascal. » Le journaliste Christophe Barbier n’y est pas allé de main morte avec l’encensoir dans son éditorial de jeudi matin sur BFM TV au sujet de l’interview-roman du Président donnée au Point. Mais où va-t-il donc chercher tout cela ? Ce sens de la formule lapidaire, ciselée pour l’éternité d’un tweet ! Cette délicatesse dans la manière de laisser s’envoler les volutes de fumée parfumée jusqu’au plus haut des... [Lire la suite]
vendredi 1 septembre 2017

Emmanuel Macron persiste et signe dans son mépris pour les armées

Boulevard Voltaire Par Georges Michel le 01/09/2017 Article 1 : le chef a toujours raison. Article 2 : lorsque le chef a tort, se référer à l’article 1. Emmanuel Macron, qui n’a pas fait de service militaire – mais on ne le lui reprochera pas -, l’a bien compris. Dans l’entretien-fleuve qu’il a donné au Point, lePrésident est revenu sur ce qu’il est convenu d’appeler l’« affaire Villiers ». Pour lui c’est « une tempête dans un verre d’eau ». On ne refera pas ici le film de cette polémiquemais... [Lire la suite]
mercredi 19 juillet 2017

Départ du général de Villiers : l’épée le cède à la toge

Boulevard Voltaire ParGeorges Michel le 19/07/2017 « Cedant arma togae » : l’épée le cède à la toge. Qui en douterait dans notre République, plus héritière en cela de la royauté capétienne que de la monarchie napoléonienne ! La foudre a frappé, le général de Villiers quitte ses fonctions de chef d’état-major des armées. Depuis quarante ans, c’est sur les doigts de la main que l’on compte les officiers généraux de très haut rang démissionnés ou démissionnaires, après un désaccord avec l’autorité politique. En... [Lire la suite]
lundi 10 juillet 2017

Valérie Pécresse : droite pas poreuse ou droite vaporeuse…

Boulevard Voltaire Par Georges Michel le 10/07/2017 Chez les LR, dans les deux années qui précédèrent la présidentielle, pour exister ou faire croire que, il fallait être candidat. Il ne se passait pas une semaine sans qu’on nous annonce une candidature à la candidature à cette fameuse primaire. En quelque sorte, il fallait en être. Même Christian Estrosi et Geoffroy Didier se joignirent, un moment, à ce monôme furieux : c’est dire ! Eh puis, il y eut les tentatives de candidature hors du circuit officiel :... [Lire la suite]
mercredi 5 juillet 2017

La discorde chez les LR

Boulevard Voltaire Par Georges Michel le 05/07/2017 La discorde chez l’ennemi : chez les LR, on devrait lire ou relire cet ouvrage rédigé en 1924 par le capitaine de Gaulle. Pour celui-ci, l’Allemagne devait principalement sa défaite à ses divisions internes. Ainsi, la désobéissance de von Kluck en 1914 permit, selon de Gaulle, à la France de gagner la bataille de la Marne. En 1918, le Reich emporta certes plusieurs victoires tactiques, mais, démoralisé et dépourvu d’une véritable stratégie, il finit par être vaincu. ... [Lire la suite]
lundi 5 juin 2017

Retraités : réveillez-vous avant de mourir…

Boulevard Voltaire Par Georges Michel, SD adjoint du FN84, le 05/06/2017 74 % des retraités auraient donc voté pour Emmanuel Macron. Huit points de plus que pour l’ensemble des suffrages exprimés. Fascination des seniors pour le pas encore quinqua ? Tropisme exercé par celui qui cumule, faute de mandats électoraux, l’avantage d’être à la fois le gendre idéal et le mari qu’on pourrait s’offrir si l’on veut, bien évidemment, faire fi de ces ridicules histoires de frontières intergénérationnelles ? Sans doute. Mais les... [Lire la suite]
dimanche 16 avril 2017

Je veux être Emmanuel Macron ou rien !

Boulevard Voltaire Par Georges Michel, SD adjoint du FN 84 le 16/04/2017 On connaît cette phrase un peu prétentieuse ou folle du jeune Victor Hugo : « Je veux être Chateaubriand ou rien. » Emmanuel Macron, qui n’est pas fou mais qui n’en est pas moins fier, semble se prendre pour lui-même, comme Jacques Brel dans sa chanson « Les Bourgeois ». En effet, à l’occasion d’une interview donnée au Parisien, le 12 avril dernier, Emmanuel Macron a déclaré que s’il perd l’élection présidentielle, il ne sera pas... [Lire la suite]