mardi 16 octobre 2018

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, sur l’islamisation dans la Police judiciaire en Seine-Saint-Denis

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, à Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, sur l’islamisation dans la Police judiciaire en Seine-Saint-Denis du 16/10/2018 M. Bruno Bilde alerte M. le ministre de l’Intérieur sur l’inquiétante progression de l’islam politique en Seine-Saint-Denis et ses conséquences sur l’action des services publics. Alors que de nombreux quartiers et territoires de ce département francilien échappent depuis des années au contrôle de la République avec l’enracinement d’un... [Lire la suite]
mercredi 10 octobre 2018

Proposition de loi de Nicolas Dupont-Aignan : faisons travailler et payer les détenus en prison !

Dans une proposition de loi (8octobre 2018) qu’il vient de déposer sur le bureau de l’Assemblée Nationale, le Député de l’Essonne et Président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan propose d’instaurer une contribution obligatoire aux frais d’incarcération des détenus. Selon le Député de l’Essonne cette mesure présenterait un triple intérêt : - Au plan de l’équité d’abord : pourquoi les malades paieraient-ils un forfait hospitalier (20€/jour) et les détenus, qui sont responsables de leur séjour derrière les... [Lire la suite]
dimanche 7 octobre 2018

Seine-Saint-Denis : rackettés, des commerçants brisent le silence

Il leur a fallu plusieurs mois avant de trouver le courage de parler... Les commerçants du centre de Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, étaient victimes d'un racket violent. "On s'est tous fait menacer et racketter pendant au moins quatre mois", témoigne l'un d'eux. L'un des patrons d'une épicerie raconte son calvaire : "Ils venaient en groupe pour voler des produits, m'obliger à payer pour 'rester en sécurité'. Ils m'ont menacé avec une arme à feu !". Les agresseurs ont installé un climat de peur qui a conduit le maire... [Lire la suite]
vendredi 21 septembre 2018

Manuel Valls peut-il être candidat à Barcelone et rester député en France ?

Bientôt la fin du (faux) suspense. Manuel Valls annoncera mardi sa décision de candidater, ou non, à la mairie de Barcelone. Les fréquents déplacements de l’ancien Premier ministre en Catalogne ainsi que les confidences relayées par ses proches laissent en réalité peu de place au doute : Manuel Valls devrait bel et bien partir à la conquête de la cité catalane, avec en point de mire les élections municipales du 26 mai 2019. Une probable campagne qui soulève toutefois des interrogations d’ordre juridique vis-à-vis des... [Lire la suite]
vendredi 21 septembre 2018

Le rappeur Médine renonce à ses concerts au Bataclan

Les familles des victimes sont soulagées, il n'y aura pas de chansons tirées d'un album intitulé Jihad au Bataclan. Après plusieurs mois de controverses liées à la teneur très polémique de ses textes, le rappeur Médine a annoncé, vendredi 21 septembre, l'annulation de ses concerts prévus les 19 et 20 octobre dans la salle parisienne. Plainte des familles  « Nous avons pris la décision, douloureuse, d’annuler les deux dates de concert au Bataclan. Certains groupes d’extrême droite ont prévu d’organiser des manifestations dont... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 19 septembre 2018

Arme, oreillettes et voiture de police... mais Alexandre Benalla n'était ni garde du corps, ni policier

Non, Alexandre Benalla n'était ni le garde du corps d'Emmanuel Macron, ni un policier en service. C'est ce que s'est évertué à démontrer l'ancien chargé de mission de l'Elysée lors de son audition, ce mercredi, devant la commission d'enquête du Sénat. Questionné sur son rôle aussi bien pendant la campagne du candidat Macron que lors de son arrivée à l'Elysée, le jeune homme de 27 ans a indiqué vouloir "être tout à fait précis".  "Je n’ai jamais été ni policier, ni garde du corps du président de la République",... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

Nouvelle place Maurice-Audin : la culpabilité jusqu’à la nausée

Après la reconnaissance par Emmanuel Macron de ce que la mort du membre du parti communiste algérien Maurice Audin, 25 ans, capturé par les parachutistes français en pleine bataille d’Alger, et porté disparu, avait été le fait d’un « système institué alors en Algérie par la France », la mairie de La Courneuve (93) a décidé, vendredi 14, au premier jour de la Fête de l’Huma, de donner son nom à une place de la ville. La cérémonie s’est déroulée en présence de la veuve de Maurice Audin, du maire (PC) de La Courneuve, Patrick... [Lire la suite]
lundi 17 septembre 2018

Pourquoi les Français de confession juive quittent-ils les écoles publiques ?

Communiqué de presse de Louis Aliot, Député des Pyrénées – Orientales du 17/09/2018 Les familles françaises de confession juive de la banlieue parisienne boudent de plus en plus l’école publique, comme le montrait récemment un reportage sur la chaîne I 24 News. Un phénomène explicable par la haine anti juive grossière qui a cours dans certains pans du territoire français, où les israélites sont menacés, moqués, voire violentés sur la base de clichés éculés. Nous devrions nous inquiéter de cet exode. Il est un signe de plus d’une... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2018

Agression de sapeurs-pompiers, une réaction urgente s’impose

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe RN IDF à la Région Île-de-France du 13/09/2018 La lettre qu’a adressée le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, à l’ensemble des soldats du feu sous ses ordres, pose un certain nombre de questions. Après la mort tragique du caporal Geoffroy Henry poignardé au cours d’une intervention à Villeneuve-Saint-Georges, il est urgent d’agir et de dépasser les clivages partisans et les rivalités pour assurer la sécurité de ceux dont... [Lire la suite]
mercredi 12 septembre 2018

Encore plus de places pour les clandestins en Île-de-France

Communiqué de presse de Wallerand de Saint-Just, président du groupe RN-IDF à la Région Ile-de-France du 12/09/2018 1 200 nouvelles places d’hébergement pour les clandestins vont être créées par l’État en Île-de-France. Soit un total de 9 131 places dans toute la région capitale. En parallèle de cette annonce, la préfecture de Région indique qu’entre 380 et 400 clandestins sont pris en charge chaque semaine. 1 663 clandestins ont été logés en juillet et 1 797 en août, toujours selon la même source. Des chiffres qui mettent... [Lire la suite]