mercredi 4 juillet 2018

Dans l’Yonne, le centre 15 ne répond plus

Communiqué de Julien Odoul, président du groupe RN au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et de Julien Guibert, Conseiller régional de l'Yonne du 04/07/2018 Lors de sa conférence de presse organisée lundi 2 juillet à Besançon, Pierre Pribile, directeur général de l’ARS, a présenté le projet régional de santé 2018-2028. Parmi d’autres mesures, il a annoncé la fermeture du Centre d’appel d’urgence d’Auxerre et son transfert à Dijon d’ici 5 ans au plus tard.La mobilisation des professionnels de santé et des élus locaux... [Lire la suite]
lundi 2 juillet 2018

Marie-Guite Dufay soviétise la Région Bourgogne Franche-Comté

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe RN au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du Rassemblement National du 02/07/2018 Marie-Guite Dufay a peur du Rassemblement National et cela commence à se voir. Lors de l’Assemblée plénière des 28 et 29 juin 2018, la présidente socialo-macroniste de la Région Bourgogne Franche-Comté a transformé l’hémicycle dijonnais en Soviet suprême dans le but de museler sa seule véritable opposition, incarnée par les élus du groupe RN. Du début à la... [Lire la suite]
jeudi 28 juin 2018

Accueil des migrants en Bourgogne Franche-Comté : l’exécutif Dufay censure la vérité

Communiqué de Julien Odoul président du groupe RN au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté du 28/06/2018 Ce 28 juin, pour la première journée de l’assemblée plénière du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Marie Guite Dufay a joué de provocations et de mauvaise foi à plusieurs reprises concernant les différents problèmes liés à l’accueil des migrants dans la région.Abordant les conséquences de l’immigration massive et sauvage dans son discours introductif, Julien Odoul a été censuré par la présidente socialiste pour... [Lire la suite]
vendredi 15 juin 2018

General Electric trahit ses engagements : l’Etat français reçoit le prix de sa naïveté et la monnaie des choix d’Emmanuel Macron

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du 15/08/2018 L’histoire était écrite d’avance. Dans un communiqué lapidaire, le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a indiqué que le groupe américain General Electric serait dans l’incapacité d’honorer sa promesse de créer 1 000 emplois nets d’ici la fin de l’année 2018 comme il s’y était engagé lors du rachat de la branche énergie du groupe français Alstom... [Lire la suite]
mercredi 13 juin 2018

Marie-Guite Dufay en visite dans l’Yonne : cachez cette fracture territoriale que je ne saurais voir

Communiqué de presse de Julien Odoul , Président du groupe Rassemblement National de Bourgogne-Franche-Comté du 13/06/2018 La présidente du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, effectue une visite de quatre jours dans le département de l’Yonne. En totale déconnexion avec la région réelle depuis le début de la mandature, l’exécutif socialo-macroniste a donc décidé de partir à la découverte des territoires oubliés. Mais au lieu d’une véritable immersion au cœur des problématiques locales, le programme de ce... [Lire la suite]
vendredi 8 juin 2018

Le Rassemblement National avec vous

Communiqué de Julien Odoul, président du groupe RN au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 06/06/2018 Le 1er juin 2018, le Front National est devenu le Rassemblement National à la suite du vote des adhérents qui ont approuvé le changement de nom à 80,81%. Une nouvelle page d’histoire s’ouvre avec la naissance d’une force politique capable de rassembler largement les nationaux, les souverainistes et les républicains face à la coalition des euro-mondialistes d’Emmanuel Macron. En Bourgogne Franche-Comté, le Rassemblement National... [Lire la suite]
jeudi 7 juin 2018

Dans l’Yonne, la résistance anti-éoliennes gagne du terrain

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Délégué départemental de l’Yonne, Membre du Bureau National du 07/06/2018 L’Yonne est le département de Bourgogne-Franche-Comté le plus touché par l’implantation des éoliennes avec une couverture actuelle de 128 mâts et l’installation probable de 90 totems « écolo » en cours d’instruction. D’ici 2020, les Icaunais pourraient donc subir les nuisances et dégradations d’une invasion de 218 éoliennes qui... [Lire la suite]
lundi 28 mai 2018

Lettre ouverte de Julien Odoul à Marie-Guite Dufay, Présidente du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

  Lettre ouverte de Julien Odoul à Marie-Guite Dufay, Présidente duConseil régional de Bourgogne Franche-Comté du 28/05/2018 Madame la Présidente, Dans la soirée du 23 mai dernier, une femme de 33 ans a été insultée et frappée en gare de Dijon par deux demandeurs d’asile afghans qui lui reprochaient de porter un décolleté. Loin d’être un acte isolé, la presse régionale se fait régulièrement l’écho de faits divers mettant en cause des migrants en Bourgogne Franche-Comté. Le 5 février 2018, un homme de 52 ans était attaqué et... [Lire la suite]
lundi 28 mai 2018

La Bourgogne Franche-Comté prend le train de l’exclusion territoriale

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du 26/05/2018 Ce vendredi 25 mai, l’assemblée plénière du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté était consacrée aux questions de mobilité avec comme dossier phare le vote de la convention TER 2018-2025. Dès le début de la séance, François Sauvadet et les élus de la droite macronisée ont indiqué ne pas vouloir participer au débat, eux qui croyaient naïvement pouvoir co-construire... [Lire la suite]
vendredi 25 mai 2018

Suite à l'agression de Dijon

Publication de Julien Odoul, Président du groupe Front National au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 25/05/2018 Pour avoir porté un décolleté, une femme a été insultée et frappée en gare de Dijon par deux migrants afghans installés à Dole.  Je rappelle que la majorité socialo-macroniste de Bourgogne Franche-Comté et leurs alliés de la droite ont voté le versement de 1,8 million d’euros depuis 2016 pour loger, nourrir, intégrer, donner des cours de français à ces sauvages...  Ces individus n’ont qu’un projet : nous... [Lire la suite]