mardi 17 avril 2018

Soutenons nos pompiers

Tribune de Frédéric Boccaletti, Président  du groupe FN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur du 17/04/2018 En France, un pompier est agressé toutes les quatre heures. Ces agressions, vous les connaissez, vous en avez entendu parler dans les médias. Ce sont parfois des personnes en détresse psychiatrique, ou sous l’influence de psychotropes, qui n’ont plus le contrôle d’elles-mêmes. Il peut être question d’individus qui agissent sous le coup de l’émotion et de la détresse, et qui regrettent aussitôt leur geste. ... [Lire la suite]
mardi 17 avril 2018

Nouvelle soirée de violences dans un quartier de Toulouse

Nouvelle soirée tendue à Toulouse lundi soir. Des échauffourées ont éclaté avant 20 heures entre des jeunes et des policiers dans le quartier Bagatelle, dans le Grand Mirail. "Les jeunes attaquent nos collègues qui ripostent avec des grenades lacrymogènes", a indiqué Sébastien Pélissier, secrétaire régional adjoint Alliance Occitanie, décrivant un jeu du chat et de la souris. Le bilan fait état d'une quinzaine de véhicules brûlés par propagation et huit personnes ont été interpellées alors que le calme est revenu vers 1 heure du... [Lire la suite]
jeudi 12 avril 2018

Montpellier : les examens "suspendus" à l'université Paul Valéry après un "sabotage"

Les examens dématérialisés prévus à l'université Paul Valéry de Montpellier, bloquée depuis la mi-février, "sont suspendus", après le "sabotage" de la salle des serveurs, a annoncé le président de l'université. "La salle serveur de l'université a fait l'objet d'une intrusion par effraction et d'un sabotage physique", par "une trentaine d'individus encapuchonnés et/ou cagoulés", précise Patrick Gilli, dans un communiqué publié mercredi soir, en soulignant avoir "bien évidemment porté plainte". Une réunion jeudi... [Lire la suite]
vendredi 6 avril 2018

Nordahl Lelandais explique la mort de Maëlys par un coup asséné au visage

Nordahl Lelandais, mis en examen pour le meurtre de Maëlys, a expliqué la mort de la fillette par un coup qu'il lui aurait porté au visage, alors qu'elle paniquait après l'avoir suivi dans sa voiture, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. D'après la version que l'ancien maître-chien de 35 ans a livrée lors de son audition par les juges d'instruction grenoblois, le 19 mars, l'enfant de 8 ans, rencontrée lors d'une soirée de mariage fin août à Pont-de-Beauvoisin (Isère), serait montée dans sa voiture pour aller... [Lire la suite]
jeudi 5 avril 2018

Jean-Vincent Placé, en état d'ivresse, insulte des policiers : l'ex-secrétaire d'Etat en garde à vue

Jean-Vincent Placé a été interpellé cette nuit par la police dans le quartier latin à Paris, a appris Europe 1. L'ancien secrétaire d'État, ivre, est soupçonné d'avoir importuné des femmes dans un bar de la rue Princesse, dans le quartier latin, vers 2 heures du matin. Il s'en est pris verbalement à une femme qui refusait de danser avec lui contre rémunération. Puis il a proféré des propos racistes à l'encontre du videur de l'établissement qui intervenait pour calmer la situation. Lors de son arrestation, il aurait proféré des... [Lire la suite]
mercredi 4 avril 2018

Un détenu islamiste met le feu à sa cellule : la sécurité des agents pénitentiaires est toujours à l’ordre du jour

Communiqué de presse de Bruno Bilde, Député du Pas-de-Calais du 04/04/2018 Dans un article publié sur le site de La Voix du Nord, nous apprenons qu’un détenu condamné pour des faits de terrorisme, a mis le feu à sa cellule de la prison de Vendin-le-Vieil, mercredi 4 avril vers 6h30, nécessitant l’intervention des pompiers et l’évacuation en urgence de 7 autres détenus. Cet incendie, qui a détruit entièrement deux cellules, intervient 3 mois après la tentative d’assassinat de trois surveillants pénitentiaires de la prison du... [Lire la suite]
mercredi 4 avril 2018

« Si c’est pour se retrouver en garde à vue, la prochaine fois, on n’interviendra pas pour défendre une victime… »

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par J-P Favre-Bernadac le 04/04/2018 Dans le pays d’Ubu, il est de plus en plus fréquent de voir le défenseur de la veuve et de l’orphelin pris à partie par la Justice. Dimanche de Pâques, 6 h 45 du matin, il n’y a pas grand monde dans le métro de la ligne 9 au niveau... [Lire la suite]
vendredi 30 mars 2018

Pas de panique, ceci n’est pas un attentat…

Boulevard Voltaire Par Georges Michel le 30/03/2018 « Nous ne sommes pas dans une affaire de terrorisme, très clairement », a déclaré le procureur de la République de Grenoble. Nous voilà rassurés. Le jeune Anouar N., qui a foncé jeudi au volant d’un véhicule sur un groupe de militaires de Varces, dans l’Isère, n’est pas un terroriste. « On n’est pas dans une tentative d’homicide, plus dans les violences avec arme », a-t-il ajouté. C’est vrai, ça, lorsque quelqu’un tente de renverser volontairement des... [Lire la suite]
vendredi 30 mars 2018

Trèbes : une militante «vegan» condamnée à 7 mois de prison avec sursis pour «apologie du terrorisme»

Une femme a publié sur Facebook un message dans lequel elle affirme avoir «zéro compassion» pour le boucher tué dans le Super U de Trèbes, dans l'Aude, vendredi dernier. Elle a été condamnée jeudi à sept mois de prison avec sursis pour «apologie du terrorisme». Une enquête pour «apologie du terrorisme» a été ouverte par le parquet de Foix, en Ariège, après la publication sur les réseaux sociaux par une militante de la cause animale d'un message offensant à l'égard du boucher tué dans l'attaque djihadiste vendredi à Trèbes,... [Lire la suite]
jeudi 29 mars 2018

Verdun : relaxés après avoir exhorté des religieuses à se convertir à l’islam

Le tribunal correctionnel de Verdun (Meuse) a relaxé mercredi deux hommes qui avaient exhorté les sœurs d’un carmel à se convertir à l’islam lors d’un office. « Aucun lien ne peut être fait entre vos agissements et un acte terroriste. Les termes et expressions employés, s’ils ont pu perturber les religieuses, ne sont pas spécifiques à un discours radical, provocateur ou voulant faire peur à autrui », a exposé la présidente du tribunal. La magistrate a relevé l’altération du discernement au moment des faits des prévenus,... [Lire la suite]