Contre la mise à mort du RN

sdm6F

 

Encore une fois on est en droit de se poser la question de savoir si l'on vit en France toujours dans une démocratie.

Car un pays où le pouvoir en place, par l'intermédiaire d'une justice politisée qui décide de couler financièrement son premier parti politique d'opposition, ne se nomme pas "pays démocratique", sauf, bien sur, s'il est géré par les partis dits communistes et ses substrats coréens ou cubains.

Ce sont donc deux juges politiquement très marqués à gauche, l'un est membre du Syndicat de la Magistrature (vous vous souvenez du "Mur des Cons") l'autre en est l'un des compagnons de route, qui, de leurs bureaux, viennent de statuer que les électrices et électeurs qui auront portés leurs voix pour les candidates et candidats du mouvement national en l'occurence au nombre de 1 590 869 aux élections législatives de 2017, n'auront finalement aucun gain de cause puisque non seulement du fait du mode de scrutin en vigueur le PCF qui obtient 1 373 036 suffrages de moins que notre mouvement a obtenu deux élus de plus , mais, beaucoup plus sournois et dangereux pour la démocratiecette décision inique risque d'impliquer ni plus ni moins la cessation de paiement du mouvement auquel ils ont apporter leur soutien à la fin du mois d’août prochain. 

Autrement dit, les juges viennent tranquillement de décider de la mise à mort du premier parti politique d'opposition au pouvoir d'Emmanuel Macron.

Mais au delà du seul RN, cette décision judiciaire est un signal lancé en direction de l'ensemble des forces politiques françaises, car n'en doutons pas, aujourd'hui ce sont les militants patriotes et nationaux qui sont dans le viseur des juges du SM et leurs amis, mais demain ?

GS

Le Rassemblement National à mis en ligne un site avec lequel il est possible d'apporter un soutien financier

 ➡️ www.alertedemocratie.fr

lundi 13 août 2018

Nicolas Bay sur France Info le 13/08/2018

Nicolas Bay sur France Info le 13/08/2018
dimanche 12 août 2018

Fusillade “raciste” de Beaune : au départ, un simplement règlement de compte

  Les deux suspects responsables de la fusillade qualifiée de « raciste » à Beaune contre des individus maghrébins ont été identifiés et arrêtés quelques jours après le début de l’enquête. Selon le procureur de Dijon, Eric Mathais, ils sont issus « de la délinquance », de la communauté des gens du voyage et déjà bien connus des services de la justice pour violences et vol avec arme, rapporte Le Parisien. En plus d’être en garde à vue pour « tentative d’assassinat et violences aggravées », le second individu interpellé sera... [Lire la suite]
samedi 11 août 2018

Grenoble: Génération identitaire demande "Justice pour Adrien" lors d'une manifestation

Il y avait eu une marche blanche mercredi, mais le rassemblement de ce week-end à la mémoire d'Adrien Perez, jeune homme de 26 ans poignardé à mort fin juillet devant une boîte de nuit de Meylan, dans l'agglomération grenobloise, a pris une tournure nettement plus politique. Une centaine de jeunes gens se revendiquant du mouvement d'extrême droite Génération identitaire a en effet manifesté devant le palais de justice de Grenoble, au cri de "justice pour Adrien". Vêtus de t-shirts à l'effigie du jeune homme,... [Lire la suite]
samedi 11 août 2018

Nicolas Bay, Co-président du groupe ENL au Parlement européen le 11/08/2018

Nicolas Bay, Co-président du groupe ENL au Parlement européen le 11/08/2018
mardi 7 août 2018

Appel de la décision de saisie de la subvention du RN : le RN doit tenir au moins jusqu’au 26 septembre

Communiqué de presse du Rassemblement National du 07/08/2018 L’audience de la Chambre d’instruction qui examinait l’appel de la décision de saisie de la subvention du RN s’est déroulée ce lundi 6 août. Les avocats du RN ont fait valoir des arguments juridiquement irrésistibles qui doivent conduire selon toute logique à l’infirmation de la décision inique et politique de première instance. Le Rassemblement National veut croire que le droit l’emportera sur les logiques politiques qui sont en matière de justice la négation de l’Etat... [Lire la suite]
samedi 4 août 2018

Bagarre à Orly : procès renvoyé en septembre, Booba et Kaaris placés en détention provisoire

Le tribunal correctionnel de Créteil a renvoyé vendredi au 6 septembre le procès des deux rappeurs rivaux Booba et Kaaris, poursuivis pour leur participation à une rixe mercredi à l'aéroport d'Orly, et ordonné leur placement en détention provisoire dans l'attente de cette nouvelle audience. Une "animosité persistante" Le président du tribunal, qui a également ordonné l'incarcération des neuf autres prévenus, a justifié sa décision par "l'animosité persistante entre les deux groupes", le risque de nouvelles altercations... [Lire la suite]
vendredi 3 août 2018

Adrien Perez : connaître le nom des auteurs

L'Incorrect Par Gabriel Robin le 03/08/2018 Ce fait divers n’en est pas un : il est un symptôme de plus de l’ensauvagement de la société. Combien de jeunes sont-ils tombés pour un regard de travers ou une cigarette refusée ? Combien de filles ont été agressées parce qu’elles avaient eu le malheur de porter une jupe trop courte, ou, tout simplement, d’être trop séduisante ? L’histoire d’Adrien évoque le cruel souvenir de celle de Marin, handicapé à vie après avoir tenté de sauver un couple des griffes de ce qu’il faut... [Lire la suite]
mercredi 1 août 2018

Les rappeurs Booba et Kaaris en garde à vue après une bagarre à l'aéroport d'Orly

Dans les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par des passagers, on voit des hommes échanger des coups de poing et de pied entre les rayons d'une boutique de duty free et dans les couloirs de l'aéroport, très fréquenté en cette période estivale. Alors que des passagers déambulent dans le hall avec leurs chariots à bagages, une rixe soudaine entre un groupe d'hommes semble provoquer d'abord la surprise puis la crainte de certains passagers qui s'éloignent vivement de la scène. Treize personnes ont au total été interpellées... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
dimanche 29 juillet 2018

Paris : une femme violemment frappée en pleine rue

Les images sont particulièrement violentes. Mardi 24 juillet, à 18h45, une jeune femme a été agressée par un homme en pleine rue dans le 19ème arrondissement de Paris. Alors qu’elle rentrait chez elle, Marie, âgée de 22 ans, a alors été la cible de gestes et de bruits obscènes de la part d’un individu. « Pas de chance, c’était pas le premier de la journée et j’étais fatiguée. J’ai donc lâché un 'Ta gueule !' en traçant ma route », raconte-t-elle dans une publication Facebook relayée par Le Parisien. L’homme a... [Lire la suite]