vendredi 9 mars 2018

Les migrants de Nantes en maison de retraite

Des centaines de « migrants » occupaient en toute illégalité, depuis quatre mois, les locaux de l’université de Nantes, avec le soutien d’un collectif d’étudiants mais aussi celui de plusieurs associations, notamment la Ligue des droits de l’homme, la CGT, et même le CROUS. Confrontées à une situation devenue intenable – « dégradations », « durcissement d’un mouvement à plusieurs visages », « confusion des luttes », « entrées par effraction dans les locaux... [Lire la suite]
mercredi 15 février 2017

Dole : La LDH, SOS Racisme, le PCF, la CGT et EELV appèlent à manifester contre la police !

Figurez-vous que "l'affaire Théo", une triste suite d'un contrôle qui aura mal tourné dans un quartier de la ville d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis aura dès demain des répercutions dans notre département et plus précisément jeudi 16 février à Dole. En effet, les représentants locaux des officines "antiracistes" habituelles  et -je ne me lasserai jamais de le dire- ultra subventionnées que sont la LDH et SOS Racisme, accompagnés pour l'occasion par les militants du  PCF et des écologauchistes d'EELV et le syndicat... [Lire la suite]
mercredi 21 décembre 2016

Beaucaire : la crèche reste en place, la Ligue des droits de l’homme condamnée à verser 1 200 euros

Le tribunal administratif de Nîmes a rejeté le 21 décembre la demande de la Ligue des droits de l'homme et du citoyen (LDH), de suspendre l’installation d’une crèche de Noël à l’hôtel de ville de Beaucaire. L’association a par ailleurs été condamnée à vers 1 200 euros à la municipalité pour les dépenses. Le maire Front National de la ville Julien Sanchez s’est réjoui de la décision sur Twitter. Le 20 décembre, l’avocate de la LDH Sophie Mazas avait demandé en référé au magistrat du tribunal administratif de Nîmes, de... [Lire la suite]
samedi 27 août 2016

Burkini : le Conseil d’Etat a laissé passer sa chance !

Communiqué de Gilles Lebreton, député européen du Front National du 27/08/2016 Par une ordonnance du 26 août, le Conseil d’Etat a décidé, à la demande de la Ligue des droits de l’Homme et du Collectif contre l’islamophobie, de suspendre l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet qui interdisait le Burkini sur les plages de sa commune. L’ordonnance ayant une portée de principe, satisfaction est ainsi donnée aux femmes qui veulent porter le Burkini partout en France. Cette solution était hélas prévisible. Le Conseil d’Etat a... [Lire la suite]
vendredi 26 août 2016

Conseil d'Etat : vers une officialisation du communautarisme ?

Ainsi le Conseil d'Etat qui avait été saisi en urgence par la Ligue des droits de l'homme (LDH) et le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF) a suspendu l'arrêté de la commune de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes) qui interdisait le burkini sur les plages. Selon la plus haute juridiction administrative de notre pays l'arrété de Lionnel Luca, le maire LR de Villeneuve-Loubet est fautif puisque "les restrictions aux libertés devaient être justifiées par des risques avérés d'atteinte à l'ordre public". Or,"aucun élément... [Lire la suite]
jeudi 18 août 2016

Le militantisme de la Ligue des Droits de l'homme est-il financé par des fonds étrangers ?

Communiqué de presse de Steeve Briois, Vice-président du Front National, Maire d’Hénin-Beaumont, Député français au Parlement européen du Alors qu’un étonnant silence des médias français entoure la divulgation des fichiers de l’Open Society de l’affairiste George Soros, la lecture des documents permet d’entrevoir la volonté du milliardaire américain de peser sur la politique française et européenne. Ainsi auraient été attribuées à des associations d’extrême-gauche des subventions particulièrement grasses en vue de peser sur les... [Lire la suite]
dimanche 14 août 2016

Burkini : ne pas prendre en photo...

Hier soir le village de Sisco, à proximité de Bastia en Haute-Corse a donc été le théâtre de l'une des premières rixes (pour ne pas dire autrement) entre les habitants du cru et des membres de la "communauté" maghrébine locale (ou de passage). Le point de rupture semble avoir été la prise de photographie d'un groupe de jeunes musulmanes se baignant en burkini, alors, que tout-à-chacun est encore libre de photographier une plage publique et que le port de cette tenue "religieusement correct" semble être une provocation pour appuyer... [Lire la suite]
samedi 13 août 2016

La justice valide l'interdiction du port du burkini à Cannes

La demande de suspension de l'arrêté municipal a été rejetée. Dans le même temps, une autre commune des Alpes-Maritimes a pris un arrêté similaire. La décision du maire de Cannes dans les Alpes-Maritimes d'interdire sur ses plages le port du burkini n'a pas été rejetée par la justice. Selon Nice-Matin, le juge des référés n'a pas suivi la requête présentée vendredi par trois particulières et le Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF). Ces deux associations réclamaient d'urgence la suspension de l'arrêté municipal du 28... [Lire la suite]
samedi 8 août 2015

"La gauche gnangnan devant le panpan cucul"

Boulevard Voltaire Par Robert Ménard, maire de Béziers, le 08/08/2015 Pour illustrer une énième défaite judiciaire de la Ligue des droits de l’homme face à la mairie de Béziers (dans l’affaire de l’installation d’une crèche dans le hall de l’hôtel de ville à Noël dernier), le journal municipal a choisi une image tirée d’un film muet américain où l’on voit un homme donner une fessée à une femme. Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche, s’en est ému, entraînant à sa suite un collectif de féministes. Vous voilà... [Lire la suite]
vendredi 19 décembre 2014

La justice autorise Béziers à conserver sa crèche de Noël

Le tribunal administratif de Montpellier a rejeté vendredi la demande d'un Biterrois et de la Ligue des droits de l'homme d'enlever la crèche installée par Robert Ménard dans le hall de sa mairie. Réponse lundi pour celle mise en place à Melun. La mairie de Béziers (Hérault) va finalement pouvoir conserver sa crèche. Le tribunal administratif (TA) de Montpellier a rejeté vendredi la demande d'un Biterrois et de la Ligue des droits de l'homme d'enlever cet emblème de Noël installé dans l'hôtel de ville par le maire, Robert Ménard.... [Lire la suite]