mardi 29 mai 2018

Mamoudou Gassama rattrapé par une injuste propagande

Ce week-end, deux évènements provoqués par des clandestins ont eu lieu en France. D’abord le geste vertigineusement courageux du malien Mamoudou Gassama, qui n’a pas hésité à grimper quatre étages pour sauver un enfant. Ailleurs, la violente lâcheté de deux Afghans qui ont tabassé une jeune femme en raison de son décolleté. Si le premier évènement a suscité une émotion médiatique enflammée, une réponse politique d’une étonnante rapidité et des amalgames en tous genres sur les bienfaits de l’immigration, le deuxième n’a trouvé place... [Lire la suite]
dimanche 15 avril 2018

Mali : attaque “sans précédent” contre les forces françaises

La tension est toujours aussi vive au nord du Mali. Comme le révèle Libération, des Casques bleus de la Minusma et des hommes de l’opération française Barkhane ont été la cible de tirs de roquettes et de coups de feu ce samedi 14 avril vers 14 heures. L’assaut s’est produit à Tombouctou où des hommes portant des Casques bleus ont tenté de « s’infiltrer » dans la zone militaire à bord de deux véhicules piégés. Selon les informations de Libération, cette attaque « sans précédent » a fait au moins un mort... [Lire la suite]
mercredi 21 février 2018

Mali : deux soldats français tués et un blessé par l’explosion d’une mine artisanale

Deux soldats français au Mali ont été tués dans l’explosion de leur véhicule, a déploré l’armée ce mercredi. Un troisième a été blessé. L’explosion a été provoquée dans la matinée par une mine artisanale, au passage de leur blindé dans une zone frontalière du Niger réputée pour servir de refuge à des groupes djihadistes que la force conjointe du G5 Sahel s'est donnée pour mission de chasser. Les deux victimes appartenaient au 1er régiment de spahis (cavalerie) de Valence (sud-est). Il s’agit du maréchal des logis-chef ... [Lire la suite]
lundi 1 mai 2017

L'armée française a tué ou capturé une vingtaine de jihadistes au Mali

La force française Barkhane a tué ou capturé une vingtaine de jihadistes ce week-end des 29 et 30 avril au sud-ouest de Gao (Mali) près de la frontière avec le Burkina Faso. "Depuis samedi 29 avril, la force Barkhane est engagée dans une opération qui a permis de neutraliser près d'une vingtaine de terroristes dans la forêt de Foulsaré à proximité de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, au sud-ouest de Gao", a annoncé dimanche 30 avril l'état-major dans un communiqué. Les jihadistes en question ont été tués... [Lire la suite]
jeudi 6 avril 2017

Mali: un soldat français tué "dans un accrochage avec des terroristes"

Un soldat français a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi au Mali dans "un accrochage avec des terroristes lors d'une opération dans le sud-est de ce pays", a annoncé l'Elysée dans un communiqué.      Il s'agit d'un caporal-chef du 6è régiment du génie d'Angers dont François Hollande a "salué le sacrifice", a précisé la présidence. Les troupes de la force française Barkhane étaient en mission avec des unités militaires maliennes et burkinabées au sud de Hombori à 200 kilomètres au sud-ouest de Gao. Le soldat a... [Lire la suite]
samedi 5 novembre 2016

Mali : un soldat français tué par l’explosion d’une mine dans le nord du pays

Un soldat français a perdu la vie dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 novembre au Mali, a annoncé l'Elysée dans un communiqué samedi. Ce sous-officier du 515e régiment du train de la Braconne (une base située près d'Angoulême, en Charente) a succombé à ses blessures après le passage de son véhicule blindé sur une mine, dans le nord du pays. Dans ce communiqué, François Hollande "salue le sacrifice de ce militaire français tué dans l’accomplissement de sa mission pour la défense de notre pays et la protection de nos... [Lire la suite]
mercredi 13 avril 2016

Soldats français tués au Mali : François Hollande présidera un "hommage national"

Un "hommage national" sera rendu, "la semaine prochaine" par François Hollande, aux trois soldats tués dans le nord du Mali lors d'une opération de la force française Barkhane. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, en a fait l'annonce mercredi 13 avril, lors du compte-rendu du Conseil des ministres. Tués par une mine au passage de leur véhicule blindé L'explosion meurtrière est survenue mardi matin lors d'une opération de la force française Barkhane, à l'approche de la ville de Tessalit, dans le nord du... [Lire la suite]
mardi 12 avril 2016

Un soldat français tué dans une explosion dans le nord du Mali

Un soldat français, membre du 511e régiment du train d'Auxonne, a été tué ce matin au cours d'une opération dans le nord du Mali par l'explosion d'une mine contre son véhicule blindé, a indiqué l'Elysée dans un communiqué. Le président de la République "exprime son profond respect pour le sacrifice de ce jeune soldat au service de notre pays", poursuit le communiqué.  D'après le texte, plusieurs soldats ont également été blessé dans cette explosion. "Le chef de l'Etat salue le courage et la tenacité des soldats français qui... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
jeudi 4 février 2016

Djihadisme au Sahel : l’Afrique francophone en danger

Marion Maréchal Le Pen interroge M. le ministre de la défense sur l’opération Barkhane face à la propagation du djihadisme en Afrique francophone. (04/02/2016) L’opération Barkhane, débutée en août 2014, mobilise environ 3 500 militaires français sur un territoire aussi vaste que l’Europe. Les spécialistes reconnaissent que Barkhane a compliqué les déplacements pour les mouvements djihadistes et a contribué à perturber leurs trafics. Néanmoins, l’attaque de l’hôtel à Ouagadougou du 15 janvier dernier s’inscrit dans une... [Lire la suite]
vendredi 27 novembre 2015

Mali: Mort d'Alexis Guarato, un soldat français plusieurs fois décoré

Une blessure fatale. Alexis Guarato, le sergent-chef du commando parachutiste de l’air N°10, dont le véhicule avait roulé sur une mine anti-char le 13 octobre à 50 kilomètres à l’est de Tessalit (nord du Mali), a succombé à ces blessures dans la nuit de mercredi à jeudi à l’hôpital militaire Percy de Clamart (Hauts-de-Seine). « 14 ans 7 mois » au service de la France Dans un communiqué publié ce jeudi, le ministre de la Défense a « salué son engagement courageux », et est revenu sur son parcours. Né... [Lire la suite]