jeudi 2 novembre 2017

Le racket des automobilistes va encore s’amplifier !

Communiqué de presse de Michel Guiniot, Membre du Bureau Politique, Délégué national du 02/11/2017 Le dernier numéro d’Auto Plus nous apprend que le ministère de l’économie et des finances table sur une hausse de 12% des recettes issues des amendes pour 2018. Celles-ci étaient de 920 millions en 2016, de 991 millions en 2017 et de 1,113 milliards d’euros pour 2018. À chaque année son triste record du racket des automobilistes ! Alors que le nombre de victimes sur la route ne diminue plus depuis 3 ans, le précédent gouvernement... [Lire la suite]
vendredi 13 octobre 2017

Affaire Lafarge/Fabius/Daech : Marine Le Pen demande une commission d’enquête parlementaire

Communiqué de presse de Marine le Pen, Députée du Pas-de-Calais, Présidente du Front national du 13/10/2017 L’affaire Lafarge semble mettre en évidence un jeu trouble des autorités politiques françaises dans le financement des groupes terroristes islamistes en Irak et en Syrie. Tout le monde garde à l’esprit le soutien revendiqué publiquement de Laurent Fabius aux milices islamistes armées de l’opposition syrienne qui semble aujourd’hui corroborer cette attitude pour le moins trouble. Une affaire d’État ? Les nouvelles... [Lire la suite]
samedi 7 octobre 2017

La Nouvelle Calédonie et tous ses habitants méritent plus de respect !

Communiqué de presse du Front National du 07/10/2017 La Calédonie Française mérite mieux que le spectacle désolant de petits arrangements entre amis ainsi qu’une instrumentalisation politique entre le Président de l’Assemblée nationale, l’ancien premier ministre socialiste Valls et l’extrémiste Mélenchon. Une mission d’information sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie a été constituée entre quelques partis politiques à l’exception du FN-RBM contrairement aux mensonges de Monsieur de Rugy qui a osé affirmer : « la... [Lire la suite]
samedi 7 octobre 2017

Mélenchon démissionne de la mission Nouvelle-Calédonie et met "l'ignoble" Valls en cause

Le chef de file des députés Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, a démissionné vendredi 6 octobre de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie, présidée par Manuel Valls, dénonçant "un personnage extrêmement clivant" qui aurait une "proximité avec les thèses ethnicistes de l'extrême droite"."Un accord d'origine inconnue a décidé de confier la présidence de cette mission à monsieur Manuel Valls (désormais député apparenté La République En Marche, ndlr). On ne saurait faire choix plus inapproprié. Monsieur Valls est... [Lire la suite]
mercredi 19 juillet 2017

Le général François Lecointre nommé chef d'état-major des armées après la démission de Pierre de Villiers

Le général François Lecointre, actuellement chef du cabinet militaire du premier ministre Edouard Philippe, a été nommé chef d'état-major des armées, selon des sources militaires, en remplacement du général Pierre de Villiers, démissionnaire. Agé de 55 ans, issu de l'infanterie de marine, ce saint-cyrien a notamment servi au Rwanda pendant l'opération Turquoise puis en ex-Yougoslavie durant la guerre. Il avait rejoint Matignon en septembre 2016, où il avait étéchef du cabinet militaire de Manuel Valls, puis de Bernard... [Lire la suite]
jeudi 11 mai 2017

Législatives : La République en Marche présente 428 candidats, Valls non investi

Ils seront au moins 428 à porter le projet de La République En Marche. Le mouvement fondé par Emmanuel Macron a officialisé, jeudi 11 mai, une première liste de ses candidats investis aux élections législatives de juin. Concernant l'épineux cas de Manuel Valls, qui souhaite rejoindre l'éventuelle future majorité présidentielle, le parti a choisi de ne pas l'investir car "il a déjà fait trois mandats parlementaires". Toutefois, l'ancien premier ministre n'aura pas à affronter un candidat La République En Marche dans sa... [Lire la suite]
mardi 2 mai 2017

Au secours, le PS revient !

Par Marine Le Pen le 02/05/2017 Ce matin, M. Macron a annoncé à Jean-Jacques Bourdin qu’il était prêt à accueillir Manuel Valls dans sa majorité présidentielle. Confiant dans la propagande que le système fait pour lui et dans le soutien aveugle que lui ont accordé sans réfléchir tant de responsables inconscients, Emmanuel Macron ne cherche même plus à dissimuler son véritable projet : faire réélire les socialistes qui ont largement contribué à la ruine du pays depuis cinq ans. Au premier rang de son meeting du 1er mai,... [Lire la suite]
samedi 1 avril 2017

Mort du PS

Ci-gît le parti socialiste… Né à Epinay en 1971, mort à Paris en 2017. 46 ans, c’est jeune pour mourir ! Même si le cadavre bouge encore, cela ne doit pas faire illusion. Il ne reste plus rien du parti de François Mitterrand que des ruines, des haines recuites, des divergences insurmontables. Il n’a plus ni doctrine, ni chef, ses dirigeants et ses membres ne sont d’accord sur rien. Les gauches irréconciliables évoquées par Manuel Valls sont donc irréconciliées. Entre les hommes, foin des précautions de langage qu’il... [Lire la suite]
vendredi 31 mars 2017

Mieux que les anges de la télé-réalité : l’élection présidentielle

Boulevard Voltaire Par Gabriel Robin, SG du CLIC le 31/03/2017 La campagne de l’élection présidentielle 2017 restera dans l’histoire pour son extrême vulgarité. On désigne les uns à la vindicte populaire ; on insulte les autres ; on invective ; on éructe et on gesticule… C’est, du moins, ce qui ressort de l’attitude de la classe politique et des médias. À ce titre, l’attitude de David Pujadas face à Marine Le Pen était proprement sidérante. Du buzz, du buzz, du buzz. Les sujets important ne sont abordés qu’en... [Lire la suite]
mercredi 29 mars 2017

Aubry: Valls-Macron, "qui se ressemble, s'assemble"

La maire PS de Lille Martine Aubry, soutien de Benoît Hamon pour la présidentielle, a estimé mercredi que le ralliement de Manuel Valls à Emmanuel Macron n'était "pas une surprise" car "qui se rassemble s'assemble finalement". "Ce n’est pas une surprise. Qui se ressemble s’assemble finalement", a déclaré Mme Aubry, lors d'une visite d'usine de wagons à Douai aux côtés du candidat socialiste. "On est dans quelque chose de naturel alors que Benoît défend des valeurs, la politique au bon sens du terme, il a une vision de la... [Lire la suite]