mardi 2 octobre 2018

Gérard Collomb a présenté sa démission à Emmanuel Macron, qui l'a refusée

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a présenté lundi 1er octobre sa démission à Emmanuel Macron, qui l'a refusée, a appris franceinfo auprès de l'Elysée, confirmant une information du Figaro. Gérard Collomb est critiqué par la droite depuis qu'il a annoncé le 18 septembre dernier sa volonté de quitter la place Beauvau en mai 2019 pour briguer la mairie de Lyon. "Le président lui a renouvelé sa confiance" "Face aux attaques dont le ministre fait l'objet (...) le président lui a renouvelé sa confiance, et lui a demandé de... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

Candidat aux municipales à Lyon, Collomb envisage de quitter le gouvernement dès 2019

C'était un scénario envisagé par la plupart des élus lyonnais. Gérard Collomb sera candidat aux municipales à Lyon, en 2020, annonce-t-il dans un entretien à L'Express à paraître mercredi. «C'est loin, les municipales. Si d'ici là on ne m'a pas diagnostiqué de maladie grave [rires], je serai candidat à Lyon», assure le ministre de l'Intérieur. Avant d'ajouter: «Je pense qu'à Lyon j'apporte une plus-value forte». Il brigue ainsi un quatrième mandat, après avoir dirigé la ville pendant 16 ans, de 2001 jusqu'à sa... [Lire la suite]
lundi 10 septembre 2018

Une exécution vendredi, deux policiers blessés par balles samedi, une exécution dimanche...

Communiqué de presse de Stéphane Ravier, Sénateur du 10/09/2018 Dans la nuit de samedi à dimanche, deux policiers qui n’étaient pas en service se sont fait tirer dessus dans le quartier touristique de la Joliette (2ème arrondissement) à Marseille. Selon les premiers éléments de l’enquête, ces deux frères, dont un travaille dans notre ville et l’autre à Paris, ont tenté de mettre un terme à une rixe à la sortie d’une boite de nuit. A cette heure, si l’un a été gravement atteint au thorax, ils semblent être tous deux hors de danger.... [Lire la suite]
dimanche 18 mars 2018

Dole : Le maire serait "Macron compatibe" selon le référent départemental de LREM ...

  Selon le référent départemental du parti présidentiel pour le Jura,  Philippe Antoine, le maire deDole,  Jean-Baptiste Gagnoux, qui est membre pour le moment de LR serait parfaitement "Macron compatible", et d'après un article de ce dimanche publié par Le Progrès, LREM "semble écarter toute constitution d’une liste en 2020 à Dole". Et  Philippe Antoine d'ajouter qu'il aimerait le voir adhérer" à notre mouvement, d’autant qu’on accepte la double appartenance, que ce soit avec Les Républicains ou le Parti... [Lire la suite]
mardi 16 janvier 2018

«Fini les listes avec un centenaire, un clochard et un mort» : le FN se prépare aux municipales

Sébastien Chenu et Steeve Briois, deux élus du Front National, veulent changer l'image de leur parti, mais aussi sa stratégie électorale. Pour les municipales, ils veulent donc privilégier des candidats fiables dans des municipalités gagnables. Alors que le Front National (FN) est en plein processus de «refondation», la perspective des élections municipales de 2020 agite déjà les débats en interne. Alors que les dessous de la campagne présidentielle et du débat de l'entre-deux-tours ont récemment été révélés,... [Lire la suite]
mardi 20 juin 2017

Communiqué de presse du Bureau politique du Front National du 20/06/2017

Communiqué de presse du Bureau politique du Front National du 20/06/2017 Afin de dresser un bilan des élections présidentielle et législatives et pour se préparer aux combats politiques futurs, le Bureau politique du Front national, réuni ce jour à Nanterre, a pris un certain nombre de décisions : 7 groupes de travail, constitués de membres du Bureau politique et de cadres du mouvement, vont se réunir au cours des trois prochaines semaines, pour évoquer différentes questions (programme et thèmes de campagne, stratégie,... [Lire la suite]
vendredi 29 janvier 2016

Fusion des arrondissements centraux : toujours plus loin des parisiens

Communiqué de Wallerand de Saint Just, Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris du 29/01/2016 Anne Hidalgo s’est prise d’une nouvelle tocade pour attaquer l’histoire et les traditions de Paris. Envie lui a pris de laisser sa marque en réorganisant la carte historique de la capitale et en fusionnant les arrondissements centraux. Les services municipaux assurent que le jeu est politiquement à somme nulle et qu’il ne s’agit pas d’une basse manœuvre de manipulation de la carte électorale. Qu’il nous soit... [Lire la suite]